Accueil > Sétif profond >

Incendie d’une usine de production de lait à Mezloug

jeudi 3 mars 2016, écrit par : Boutebna N.

Un incendie a été déclaré jeudi matin dans l’enceinte de l’usine-Tel" spécialisé dans la production du lait au niveau de la zone d’activité de Mezloug à 12 Km de Sétif

Le sinistre a ravagé une partie de l’usine ainsi que ses équipements et pas moins de 100 caisses en plastique, a souligné à « Sétif Info » le chargé de la communication auprès de la direction de wilaya de la Protection civile, le lieutenant Ahmed Lamamra.

Les unités de la Protection civile ont pu circonscrire l’incendie avant qu’il ne se propage vers d’autres pavillons après 35 minutes de leur intervention. Plus de 50 pompiers, 10 fourgons d’incendie et deux ambulances ont été mobilisés, a indiqué la même source.


Partager cet article :
22 commentaire(s) publié(s)
cafė sans lait :
Des demain il y aura pėnurie de lait dans les petits villages autour de setif
0777310535 :
c est malheureux pourquoi ou sont les agents e securite j espere c est pas probleme elecricite charara kahrabaia il faut faire une enquete
Commentaire n°258856 :
C’est un fait divers Les vaches ont voulu récupérer le lait vendu ,malheureusement .....?
nahla :
C’est du sabotage. Hrame hrame hrame. Une destruction à grande echelle du pays. Hasbiya allah wa ni3ma al wakil.
karima de bel air :
si les vaches sabotent leur outil de travail ou allons nous !!!
Commentaire n°258872 :
Heureusement qu’il y a les vaches de mila ( projet en cours)...
paris :
c’est du sabotage et négligence professionnel et vous avez pas de conscience Harame alaikom ya mounafikine , vous avez trouvé du travail avec du piston ,et vous massacré l’économie du pays,
moul el bagra :
À mezloug C’est la vache qui pleure !... À bon entendeur salut.
notre chère foret :
Il faut vérifier vos informations Lamamra est capitaine et l’unité pas de 150m2 au moins 2 hectares. Il faut plus aller chercher dans les causes ;comme l’électricité ; le gaz ; le sabotage ; la rénovation des machines la crise économique donc il faut trouver les causes pour y remédier à cette situation.
ben :
a qui le tour
Commentaire n°258886 :
On creve nos yeux avec nos propres doigts et on parle du chomage et de la crise
Commentaire n°258888 :
Pénurie , grève ; incendie.......fermez-moi ça ,plutôt vendez la un baron et mettez-moi ces énergumènes à la porte.......
KHELIFA ALBEURRI..... :
Salama alaikoum, Pour le sabotage, ils sont champions du monde.... Mais pour construire.....y a plus grand-monde..... Il faut malheureusement constater que ça brûle souvent dans la région....bizarre non ?
EL-hedi :
un conflit avec un ou des ouvriers et ont met le feux...!!! s’est comme sa que sa passe chez nous...!!! je le dit encore & encore pauvre algerie...et cela méme courent a la priére & la mecque ...!!! vous (les voyous) avez ruinées le pays et criées avec les loups ses la fautes a l’état la faute aux autres...!!!
bachir :
ce n’est ni sabotage ni autre chose ,a mon avis c’est un coups de génie pour induire en erreur les impots et la banque. comme toujours ses coups rapporte beaucoups .
nosy-bé :
Nous sommes faits pour de menus métiers ..Faire du jardinage ,garder les chèvres (et les porcs !) , traire les vaches ,(et faire du petit lait ),entretenir un bosquet , produire des chaussures ,fabriquer des vêtements ,construire des demeures ,c’était le métier des anciens. . Je vous assure qu’on en vit très bien,quand on sait ne pas être dans le besoin . Pourquoi tout ce mic-mac ,qui va nous mener à la famine ,nous qui dépendons en tout du savoir-faire des autres . L’industrie ,la science ,la technologie ,c’est pour ceux qui ont choisi cette voie ,pour moyen d’existence . Jamais le monde arabe ne pourra accompagner ce mouvement fait pour des contrées et cultures qui ne sont pas les siennes ! Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ,écrivait ,je ne sais plus qui depuis le moyen âge ! Quand il s’agit de technologie ,c’est encore plus dangereux ,parce que là on joue avec le feu ,le fort ,la mort ! C’est une leçon qui a son sens ici ,aujourd’hui ! En 1960 l’Algérie produisait des (...)
Djafari :
Il ne manquait plus que ça pendant que les clignotants de l’économie sont tous au rouge avec une tendance vers le rouge absolu. Les responsabilités doivent être clairement établies, et au plus vite, et les sanctions exemplaires, quitte à renforcer l’arsenal pénal. Le laisser aller que l’on s’était permis en période de vaches grasses n’est plus possible aujourd’hui ! Arrêtez vos conneries les gars !
Commentaire n°258910 :
Ah mon Dieu ça fait mal au coeur d’apprendre cette mauvaise nouvelle ! j’étais parmi ceux qui ont mis sur pieds la laiterie Tell de Mezloug en 1991-1992 avec la firme Alfa Laval. Je vous jure qu’en 1992, nous avons laissé derrière nous un vrai bijoux mais malheureusement il n’en reste que quelques équipement vétustes qui ont fini par prendre feu ! Que de projets sont tombés à l’eau !!! Outre les deux types de lait (lait cru et lait pasteurisé), le yaourt étuvé aromatisé et brassé-fruité, le fromage frais, la laiterie Tell était sur le point d’élargir la gamme de production au beurre fermier, sorbets et glaces fruité ainsi que les desserts lactés si ce n’est les apprentis sorciers Monsieur qui ont en décidé autrement. En tout et pour tout il n’en est resté que le lait pasteurisé en sachets à 15 grammes par litre de matière grasse (au lieu de 20 comme le stipule les normes de consommation) ayant été substitué au lait en bouteilles avec l’arrêt complet de l’atelier de production bouteilles (P.E), le fromage frais (...)
EL KHIER EL HALLEB :
MR LAMAMRA (protection civile), un peu de précision sur les causes de cet incendie. Les vaches veulent plus de détails,elles se sont en colère et en grève de ne plus produir de lait sans savoir .
labo25, :
une façon de rattrapper l irrattrapable en plus la matière première a augmenté de prix .
attar abdallah :
Il est etabli que les incendies des unités de production (privées ou publiques) sont devenues des phénomènes courants dans la wilaya de setif. En l’absence de sanctions à l’encontre des responsables defaillants et ce quelque soit les motifs évoqués , le simple citoyen continuera à payer les frais et à subir les consequences tragiques de tels actes (chômage, augmentation des prix, punerie des produits de première nécessité. ...). A mon sens il est temps que l’état intervienne avec rigueur pour faire la part des choses et rendre à sésame ce qui lui appartient, l’ homme qui faut à la place qui faut. Arrêtons le bricolage , les ressources financières du pays sont en diminution et nos enfants, familles et proches sont dans le besoin et n’ont pas un autre pays pour les (...)
said amar :
c’est facile de parler du mauvais des gens. il y a des problémes en algerie mais au moins faites part choses. l’algerien est un spécialiste de la mauvaise langue , essailler voir les choses claire. vrai un incendie j’habite a coté , mais un défi a été fait par les travailleurs et aprés l’usine a démarré 24 heures aprés , aucune pénuri signalée a la wilaya et par les frodes peut confirmé . bravo aux ovriers qui a sécurizé l’usine . s’est 1200 persones qui vive de cette usine. . pour alors la protection civile monsieur Lamamra elle a mis 30 mineutes pour arrivér et s’est les petits travailleurs qui ont aitteindre les feu j’etais présent sur ma funetre. bonne courage onalait

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus