Accueil > Sétif profond >

Guidjel : Incendie dans l’usine K Plast de fabrication de PVC

jeudi 16 avril 2015, écrit par : Azzedine Tiouri

Pour des raisons non encore élucidées, l’unité de plastique de fabrication de PVC, K. Plast, située à Ouled Boudil, dans la commune de Guidjel, à une dizaine de km au sud du chef lieu de wilaya Sétif a été la proie des flammes, lundi dernier, vers 9 heures du matin.

L’intervention de l’unité secondaire d’Ain Tebinet a été rapide, renforcée par celle de Sétif, Ain Arnat, El Eulma, Ain Oulmène et Hammam Soukhna, sous la direction du directeur de wilaya de la Protection civile de Sétif, le lieutenant-colonel Abdelhakim Chabour.

Tout a été fait pour éviter la propagation du feu aux aires de stockage de la matière première et des tuyaux déjà produits en matière plastique se trouvant sur une superficie de 200 m2, alors que l’unité s’étale sur trois hectares, appartenant à K. Guezzout.

Aucune perte humaine n’est à signaler à l’exception de blessures légères de deux travailleurs, âgés de 27 et 36 ans, l’un touché à la jambe et l’autre a eu des difficultés à respirer. Ils ont été évacués par la Protection civile au Centre hospitalo universitaire Saadna Abdenour de Sétif.

L’intervention n’a pris fin que vers une heure avancée de la nuit, nous dit-on. Elle a nécessité la mobilisation de 60 agents, 7 camions d’extinction du feu de différents types, dont un spécialisé pour éteindre les feux d’hydrocarbures, 3 ambulances et 4 autres véhicules de communication.

Le wali de Sétif, le chef de daïra et le président de l’APC se sont rendus sur les lieux du sinistre. La brigade territoriale de la Gendarmerie nationale a ouvert une enquête pour déterminer les causes exactes de l’incendie.


Partager cet article :
10 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°240200 :
Toujours des incendies d’usine de plastique, c’est des règlements de comptes entre la Mafia de l’Industrie ...c’est la corruption et l’argent sale qui gère le pays ... C’est vraiment catastrophique !
farouk :
tous sera rembourser par l’assurance !!!!!!!!!!
merouche charaf éddine :
salam oualikoum-peut étre que le propriétére a mis le feu pour toucher l’argents de l’assurance et faire fermer l’usine et licencier tout le monde veut devenir importateur comme sa se fait de partout en algérie sa coute moin cher que de payer des charges et factures et les impots a l’état depuit des année beaucoup de monde fait sa ou dans le méme style combien d’entrepreneur dans le téxtile et otre domaine comme l’agriculture et otre point névralgique et stratégique du pays en fermer ou avandoner des terre agricole ou revendu pour un dinard simbolique pour devenir des importateur il préfére acheter des licence d’importateur ou les obtenir gratuitement .se qui n’a jamais aranger l’économie du pays depuit 1962 jusqu’a nos jours.
merouche charaf éddine :
salam oualikoum-peut étre que le propriétére a mis le feu pour toucher l’argents de l’assurance et faire fermer l’usine et licencier tout le monde et veut devenir importateur comme sa se fait de partout en algérie sa coute moin cher que de payer des charges et factures et les impots a l’état depuit des année beaucoup de monde fait sa ou dans le méme style combien d’entrepreneur dans le téxtile et otre domaine comme l’agriculture et otre point névralgique et stratégique du pays en fermer ou avandoner des terre agricole ou revendu pour un dinard simbolique pour devenir des importateur il préfére acheter des licence d’importateur ou les obtenir gratuitement .se qui n’a jamais aranger l’économie du pays depuit 1962 jusqu’a nos jours.
khelifa albeurri :
Salama alikoum, Politique de la terre brûlée..... Et dans ce cas précis, ce n’est pas l’OAS qu’il faut accuser....... Des pays avancent, et nous on reculent..... Ta3arfou 3ir el fasséde...
BIBIT :
ouzine yakhdem chkair taa lblastique elkouhel,li etbaou fi souk lenderoli.
Commentaire n°240253 :
j’ai travaillé dans 4 à 5 usines pendant le boom industrie à Sétif début des année 1990à presque à 2000 ,il ya des usines à Sétif qui répondent pas au normes de sécurité . produit fini le déclarait sortie comme déchet, mais la prière c’est sacrée vendredi ,il disait chacun rentre dans sa tombe ,mais l’économie elle est du bled.
samir-milan :
ah buon 60 agents et 7 camion !,veut dire que la protection civile de setif est pauvre des missiles anti-incendie !,mala kan ch3al le gazoudic kifah ?
Djafari :
Les incendies d’usines sont devenus un business bien lucratif dans un secteur porteur.
MAMI :
ma cha’allah ... les bouteilles en plastiques pour le gazouz et l’ma j’espère qu’elle on pas bruler dans l’incendie de la pas de chance

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus