Accueil > Sétif profond >

Sétif manque de toilettes publiques

jeudi 6 novembre 2014, écrit par : Boutebna N.

Des toilettes publiques construites à coup de millions de dinars sont fermées depuis des années. La fermeture de ses endroits pénalise beaucoup les citoyens pris d’un besoin naturel en particuliers les personnes âgées atteint de maladies chroniques et des visiteurs.

Cette situation oblige malheureusement les citoyens à utiliser d’autres lieux pour se soulager ce qui porte un grand coup à l’hygiène des lieux. Entre autres, on note une absence criante des poubelles dans les rues pour permettre à la population de s’en servir en cas de besoin.

De sa part, l’association des consommateurs de la wilaya de Sétif avait adressé récemment une lettre à M. le Wali et le Président d’APC de Sétif pour soulever ce problème.


Partager cet article :
31 commentaire(s) publié(s)
EL-hedi :
allez, trouver quelqu’un pour vouloir tenir une pissotiére que sa soit un homme pour les males ou une femmes pour les filles & femmes...trop fiére ou trop bétes ...? il n’y a pas de sot métiers , ils n’y a que de sottes gens...!!! chez nous ils n’y pas de sot ...mais des bras cassés !!! et qu’elle salaire il faudrait leurs données sa va se discuté vers 3 millions +les pour boires et encore...!!!!
Carlos :
Ceux ne sont pas les grandes décisions politiciennes qui rendent la petite vie du citoyen agréable mais ces petites choses qui manquent au quotidiens qui font de nous un peuple équilibré. Celui qui se trouve avec un déchet (emballage ou autre...) dans les main et ne trouve pas où le foutre ne doit pas le trainballer avec lui toute la journée. Il s’en débarasse même à le jeter dans la rue. Ce citoyen n’est pas à blâmer et c’est justement ceux sensés gérer son quotidien qui sont défaillants alors qu’ils sont bel et bien très bien payés et dispose de tous les moyens humains ; financiés ; pouvoirs pour ce faire. Oui, c’est le manque de civisme des responsables et souvent le manque de culture qui font d’eux des débiles attitrés. A Sétif ; il doit y avoir un autre mode d’organisation de la ville ne serait ce que un peu plus avancé que celui dans lequel nous vivons depuis longtemps. Cette mentalité de sous-developpés est soutenue par des gens qui tire profit dans la saleté comme les étalage sur les trotoires, (...)
mohamed :
Salam Setif manque pas seulement de toilette public mais de tout Poubelle Incinérateur de déchets ménager États dès routes Ca suffit j’arrête faites seulement ça
الباشا :
Essalamou Alaikoum De temps à autres il faut aborder des sujets comme celui là qui peut toucher à la santé publique à l’économie de la commune, au chômage des jeunes et bien entendu la proproté de sa ville. Au lieu de voir ces voyous qui agressent les passants et accaparent la rue en la prenant comme leur parking privé qu’ils entretiennent ces WC communaux et font payer les utilisateurs comme ce fait partout dans le monde. Quant-aux parking il faut laisser la commune installer des horodateurs et chaque citoyen payera le prix de son stationnement en fonction du lieu, et de la durée restée Tout le monde sera gagnant, les voyous, la commune, les citoyens qui peuvent faire leur besoin naturel, et les propriétaires des véhicules qui ne payent que le juste prix de son stationnement légalement, sinon il sera sanctionné par la police ou les agents communaux qui aussi travaillent et dressent les PV. Pensons positifs et améliorant notre quotidien. La balle est dans le camp de Mer le maire et je lui (...)
Gomez :
Nos rues déjà puent l’urine. Ça devient intenable !!! Les gens se soulagent là où ils peuvent, sous les arcades, contre les portières des voitures, derrière les buissons, avec tous ces villageois qui débarquent pour s’imprégner du semblant de vie urbaine, il ne faut pas s’attendre à un miracle de propreté et de civisme. Ne trouvant pas leur chez eux, ils dégradent tout ce qui a été mis à leur disposition et tout effort de nettoyage est tout simplement inutile. Le manque de savoir-vivre de ces bédouins est tout simplement effrayant.... Comme ils ont déjà pris possession de certaines places publiques, nos rues sont devenues invivables, sales, nos parcs sont couverts de détritus, nos jardins et mosquées sont squattés à longueur de journée. On peut imaginer qu’à long terme, ils nous feront tout simplement fuir de nos (...)
citoyen de setif :
Enfin on a pensé a ce problème normalment c’est le responsable de la ville qui s’occupe de ce genre de problème ,en faisant une étude pour ce besoin naturel moyennant une participation de la part des usagers ,mais à un prix resonable D’autre part il faut obliger les cafés à avoiv au moins des urinoirs pour leurs clients
chloumou :
1) je remercie monsieur Boutebna N d’ avoir abordé se sujet, car aborder un tel sujet ,veut dire pensser au malades diabetique ,aux vieux et malade de la prostate, sans oublier les autres maladies.
manque :
Pas grave ,on a l’habitude des coin de murs....Manque de travail , d’eau , rues dans les normes...et surtout de civisme...
Commentaire n°229011 :
Salam alikoum, Je suis content d’apprendre l’existence d’une association pour la défense des consommateurs , qui peut à cette occasion soulever ce problème de disponibilité de toilettes publiques notamment pour les visiteurs de la ville aux autorités locales compétentes . Comme il serait utile par ailleurs de soulever l’existence du même problème au niveau de nos tribunaux qui , pour la plupart restent ( toilettes) fermées au public sans raison apparente . Actuellement , la ville de sétif est très fréquentée par des visiteurs en famille surtout ,auxquelles il faut penser sérieusement .
Mestressi :
Salam On a l’habitude de passer derrière les murs et gratuitement, nous sommes des bédouins, plutôt que de donner ces espaces à des bandes de voyous à l’image des gardiens de parking qui imposent leurs dictats aux automobilistes. Avec cette inflation galopante, le service ne sera que cher, 500 DA pour les grands besoins et 300 DA pour les petits. Malheur à celui qui est pressé, ca sera un tarif exceptionnel.
amperois :
bonjour je voudrait repondre a gomez vous éte un vrait raciste vous parlé des gents qui vienne des villages vous les consider comme des sous étre humains honte a vous de se moqué des gents merçi meusieur boutebna pour la remarque
aaa :
salem halikoum En effet, c’est un sujet banal mais important . C’est un service dont toute la population peut avoir besoin, locaux, touristes, personnes âgées, etc ; si j’ai bien compris, ces toilettes publiques existent mais sont fermées, c’est peut être par manque d’hygiène, quand vous allez aux toilettes de l’aéroport, c’est tout simplement un endroit impraticable, tellement sale, c’est mouillé par terre au risque de glisser et faire une chute, je pense encore une fois que cela reflète la culture algérienne, qui n’entretient rien, qui ne respecte rien, aussi bien les usagers que les personnes censées de faire le ménage, c’est une catastrophe ; imaginez à l’aéroport tout différentes populations circulent, des nationaux, des étrangers, quelle image négative du pays, On dit que pour juger de la propreté d’une maison, il faut voir les toilettes, et bien c’est la même chose pour ces toilettes publiques, cela reflete l’état d’esprit des algériens ; ils se croient propres, mais la plupart sont (...)
Commentaire n°229017 :
Les toilettes publiques sont obligatoires,partout non seulement dans les agglomérations mais aussi en plein champs ,dans les forêts,partout.Utiliser et entretenir des toilettes publiques est une culture. Les gens se soulagent dans les cages d’escaliers en plein centre ville,la rue Valee ya aadjaba....sur les trottoirs,contre les murs....C est très grave. Des toilettes publiques avec un kiosque ont été attribuées à des jeunes ,ils en ont fait des dépôts (face à la direction régionale de la BNA...à Bouaroua,un vieux monsieur y cachait sa carrossa de tabac.Il est décédé mais les toilettes mitoyennes du cimetière juif sont toujours fermées.Les clients des cabinets médicaux,des labo font leurs besoins juste derrière les portes des batiments( pour les bloquer certainement le temps de...et une fois leur forfait accompli,la porte s’ouvre et étale toute la marchandise...vraiment.... Les toilettes publiques c’est non seulement indispensables,c’est une urgence,Alors messieurs les élus de L’APC retroussez vos (...)
Commentaire n°229021 :
C’est toute l’Algerie qui manque douloureusement de toilettes publiques,une honte !
Commentaire n°229025 :
Salam alikoum, On a jamais pensé aux élus pour leur demander leur programme de travail au cours de leur mandat , ainsi que le niveau d’exécution de celui-ci .Chaque équipe termine son mandat sans qu’elle présente son bilan devant les citoyens de la ville .Demandez leur le bilan économique et social de leur gestion , surtout l’APW .
boutamble :
Est- ce qu’il y a quelqu’un qui peut m’expliquer comment on a pu changer de profil des anciennes toilettes en magasins et restaurants ????????
yolanda :
BONJOUR ! le sujet sur les toilettes publiques a toujours ete un theme honteux dans notre societe ce besoin naturel n a jamais ete abordé pour etre traité au meme titre que tant d autres d autant plus qu il soit plus problemetique de trouver un endroit pour se soulager que d etre devant l absence d une poubelle car la au moins nous avons tous des poches ou des sacs qui peuvent nous rendre service lorsque nous respectons la nature . les hautes autorites qui gerent nos villes ne sembarrassent pas du probleme de l instauration des toilettes c est secondaire pour eux car ils en disposent dans leurs bureaux feutres et dehors les gens souffrent peiniblement pour satisfaire ce besoin et c est vraiment malheureux ! Pauvres de nous et..... à quand seront nous au niveau des pays cultives censes et normaux (...)
Commentaire n°229042 :
Et dans quel état sont les toilettes de leurs bureaux feutres !j’en connaît un bout,des toilettes de ministre à celles du simple citoyen en passant par les services de la Wilaya,les directions,les entreprises,lesUNIVERSITES,les hôpitaux,les maisons de la culture...les différentes directions,les aéroports,les relais,les domiciles de responsables,les APC ....Il faut une véritable révolution et peut être même instituer une journée nationale de toilettes propres ! J’ai des photos et je comptais publier un recueil sur l’état des toilettes en Algerie....pour le moment je n’ose pas le faire par nationalisme...
Association Protection du Consommateur de Sétif :
Ce qui nous a motiver a ouvrir ce dossier avec les autorités locales de Sétif, c’est que nous avons jugés que l’installation de toilettes publiques peut certainement constituer l’un des moyens pour traiter le problème des incivilités et de la propreté non pas dans le centre-ville mais dans toute la ville de Sétif. Bien qu’en pleine journée, quelques établissements (cafés, restaurants etc.…) tolèrent l’utilisation de leurs toilettes. Durant la nuit La fermeture de ses établissements représente souvent un moment critique, durant lequel les gents déambulent dans les rues, sans possibilité de trouver une toilette, les infractions sont donc plus fréquentes durant ce moment. L’autre préoccupation de l’association des consommateurs de Sétif, vous savez tous que le centre ville attire souvent de nombreuses personnes marginalisées ou en situation d’itinérance comme par ex au niveau de la place de l’indépendance (Ain el fouara) ou en face de la cour de Sétif, ses endroit n’étant pas équipés de toilettes (...)
Gomez :
Réponse à Amperois : Pourquoi donc serais-je serais raciste ? C’est une simple constatation des faits. On ne peut pas cacher le soleil avec un tamis. Il y a qu’à faire un tour à la gare routière pour voir comment ces gens-là ont transformé les lieux. Et puis j’ai déjà fait le voyage dans ces minibus Toyota qui traversent plusieurs villages. La honte, c’est lamentable. Il faudrait que je mette toujours en face d’une fenêtre pour ne pas avoir à sentir les odeurs corporelles. Et pourtant, l’eau abonde. Sans parler de ces jeunes qui prennent la chique [tabac à priser], qui puent l’haleine et qui se débarrassent du produit de leur mastication sous le siège ou en crachant le jus amer de la chique par la fenêtre. Rien qu’à y penser, j’ai envie de vomir mes tripes parce qu’un jour un vieux d’El Harrouch a craché le tabac roulé et mastiqué par la fenêtre du minibus, et comme par hasard, ce jour-là, le vent soufflait dans la direction contraire où j’étais assis dans la rangée juste derrière, et je vous épargne (...)
Commentaire n°229063 :
C’est simple,il faut rouvrir et en faire des toilettes gardées,nettoyées par le gardien ou la gardienne ,avec eau et savon pour se laver,papier hygiénique,désodorisant....et faire payer le service aux consommateurs du lieu.Toilettes payantes,mais il faut les garder propres,ce qui me semble très peu probable !!!
Djafari :
Quand il y aura des toilettes à chaque coin de rue, bien entretenues avec lavabos, savon, sèche mains, ce qui devrait être l’objectif, les gens commenceront à acquérir la culture de l’hygiène moderne. Il faudrait aussi que chaque usager laisse les toilettes aussi propres qu’il désire les trouver en y entrant, ce qui fait partie de cette culture qui fait partie d’un minimum de civisme. Ce qui est bizarre, c’est que 90 % des citoyens prient mais ne se soucient pas de l’hygiène attachée à la prière. Cela me rappelle un voyage que j’ai fait, il y a quelques années par bateau de Marseille à Alger ou je suis resté 18 heures sans aller aux toilettes, tellement les toilettes étaient dans un état infréquentable. Je n’ai plus pris le bateau depuis !
farah-diba :
discret et pas cher le wc portatif UNE BOUTEILLE D EAU VIDE !! à jeter dans une décharge a ciel ouvert une fois pleine ..ou sous une voiture !! comme d habitude ..
Commentaire n°229080 :
La réalisation des toilettes publiques doivent impérativement faire partie des critères de choix d’élus. Je veux dire que tout candidat qui ignore de parler sur la propreté publiques et la réalisations des installations modernes avec un programme d’entretien, ne peut espérer à être élu par le peuple. Nous devons au moins élire des gens qui s’occupes de nos affaires (publiques). Entre-temps, il serait souhaitable que les responsables instrusent toutes les structures publiques de s’équiper en toilettes et d’avoir des poubelles (jolies à voir, pas celle qu’on voit maintenant). J’entands par structures : cafés, restaurants, administrations : gare ferrovière (fermée ??? pourquoi ??), gare routière et tous les autres établissement publique ou privés comme les hopitaux, les cliniques (qui ramassent sans donner), les agences commerciales etc... cela sans négliger de réhabiliter les batis existants et projetter d’autres à travers tout la ville et même sur la périphérie. Une bonne organisation gerera le tout. (...)
fites19 :
A Gomes qui vient D’AMPERE !! Bien que le sujet sur les toilettes publiques soit fort important je rebondi sur la réaction de Gomes qui semble inapropriée et trop injuste envers nos concitoyens des villages. Reprocher aux gens des villages arrivistes les malheurs de la ville de setif c’est disculper les soit disant citadins avec un grand C. Alors que la saleté et l’incivisme sont l’oeuvre éménant plutot des citadins que des ruraux.mais malheureusement on reproche toujours aux autres ce que nous faisons toujours nous même. Parceque dans l ’esprit de Gomes et beaucoup d’autres le malheur vient du dernier arriviste et on oubli que nous même nous étions des arrivistes des BERRIS quoi !! les habitants de setif étaient des arrivistes d’ il ya plusieurs années et chacun de nos parents ont quite le douar à un moment de leur vie. Pour Rappel SETIF avant 1830 n ’etais qu’un tas de ruine et donc il y a eu des arrivistes au fil des ans jusqu’au tour du pere de Gomes et cela va continuer (...)
Commentaire n°229091 :
Pourquoi ne pas créer des ´Toilettes privées ´dans le cadre de L’Ansej, au lieu de donner au jeune une ´Harbine’ pour tuer les gens , donnez lui un petit local aménagé en toilettes (location), mais le problème nos jeunes ont le complexe de gérer des toilettes..., je pense que les étrangers peuvent le faire et sa réglera le problème !
selim sf :
LOL les toilettes sont fermées depuis des années ? ca me fait rire. Ces toilettes ont été fermées par le service d’hygiene et oui ...Bled Mickey on investit des millions pour des toilettes et on oublie l’EAU ...y en a meme qui n’ont meme pas été raccordes aux canalisations d’eau ,Mais ces gens la ! les cancers qui ont cree ces toilettes arnaques sont des gens qui fréquentaient le cinema Colisey et ses toilettes (urinoirs)sans eau si vous vous rappelez .....Bled Mickey, un commandant de secteur gifle un maire, un wali crache sur un commissaire, un ministre insulte une race, un president méprise son peuple.......OU ON VA ?
selim sf :
@ :pourquoi ne pas créer des toilettes Impossible cher ami, les toilettes sont généralement plus demandées dans le centre ville, et ben comme c’est un pays spéculateur faussaire, pour avoir une place dans le centre ville il vous faut 2 a 3 millions de centime de loyer...a combien tu taxerais le pipi ? pour rentrer dans tes frais ? ...donc Nous allons directement a la banqueroute a cause de ces gens de Oujda
Gomez :
@Ampere et Fites19 Je ne dis pas que les citadins sont exempts de tout reproche. Il y en a beaucoup parmi eux qui rajoutent à la saleté et l’insalubrité des lieux. Cependant, les citadins ont leurs chez eux et quand l’envie les prend d’aller se soulager, ils ne sont qu’à 2 ou 3 rues de l’endroit où ils résident et ils peuvent toujours s’y rendre à pied ou en autobus. Par contre, les villageois et j’ai bien fait la distinction entre ceux qui s’y rendent par nécessité pour aller se soigner par exemple et ceux qui viennent flâner sans but précis, ce sont ceux-là qui passent leur temps à errer en ville et qui ont pris la mosquée pour un dortoir ou un Hammam et nos jardins publics et centre-villes pour des urinoirs. Lorsqu’on se rend à la mosquée, il faut quasiment les enjamber pour ne pas leur marcher sur la tête ou leur écraser les pieds afin de pouvoir se frayer un chemin et trouver un endroit pour prier. De toute façon, c’est terrible et choquant de le dire, mais il apparait même que la saleté est (...)
fites 91 :
A Gomes : Je suis convaincu que vous ne versez pas dans le registre du chauvinisme,Mais il faut admettre que la malpropreté de la ville de Setif n ’est la faute des villageois . le problème est beaucoup plus sérieux En effet, .l ’exterieur de chez soi contrairement à l ’intérieur qui est bien entretenu et agréable à vivre.(Grace à la femme) ,est dans un état lamentable et pourtant entre les espaces il ya qu’une porte à franchir. l ’insalubreté dans nos villes , à mon avis,ne doit pas être traitée en terme de citadin - paysan mais il s ’agit d’un phénomene socio- culturel et comportemental . Car comment expliquez que quand vous entrez dans une maison sétifienne vous sentez le propre mais dés que vous mettez les pieds dehors l’atmosphère change radicalement. Donc une question se pose ? Est le villageois qui est responsable des malheurs de la ville s ou c ’est au contraire les habitants de la ville .Si on doit dresser une liste des salisseurs de setif on va retrouver ceux qui jettent les (...)
le beurre des campagnards :
les citadins doivent se comporter comme chez, c.a.d réaliser des espaces pour accueillir les occupants de leur maisons, il ne faut pas porter la responsabilité aux visiteurs, campagnards, villageois ou citadins se rendant en ville les gens de la compagnes que certains les regardent comme des sous-hommes , accueillent convenablement leurs hôtes , n`est -ce pas messieurs les ingrats citadins

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus