Accueil > Sétif profond >

Huit opérations pour préserver les villes des inondations dans la wilaya de Sétif

jeudi 17 juillet 2014, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

La problématique que représente le risque d’inondations dans plusieurs villes de la wilaya de Sétif est prise en charge par huit (8) nouvelles opérations d’aménagement de 31 km d’oueds et de cours d’eau, a indiqué mardi le directeur des ressources en eau, Charef Menad.

Ces opérations, dont certaines ont été lancées en travaux et d’autres sont en cours de lancement, permettront à terme l’élimination de plusieurs-points noirs" menaçant la vie des habitants, a ajouté le même responsable.

La protection de la ville de Bougaâ contre les risques d’inondations, l’achèvement de l’opération de protection d’Oued Sebt et l’aménagement de segments des oueds traversant les centres des localités d’Ain Abessa et d’Ouled Saber figurent parmi les opérations décidées au titre de ce programme, a souligné M. Menad.

Ce programme de préservation des agglomérations des inondations prévoit également l’aménagement des oueds traversant le centre d’Ain Lahdjar (sur 2,5 km) et des cours d’eau du centre de la ville d’Amoucha (2,5 km) et l’achèvement de l’aménagement d’oued Semmar, à Ain Azel, sur 3,5km, a ajouté le directeur des ressources en eau.

Le reste des opérations porte sur l’évacuation des eaux de pluie, l’aménagement d’un autre cours d’eau à Bouandes (sur 4 km) et la réalisation d’une conduite d’eau pluviale à Béni Khellad dans la commune d’Ait Noual M’zada en plus de l’achèvement de la protection de la ville d’El Eulma par l’aménagement d’oueds sur une longueur de 5,2 km.

Une grande partie des points noirs qui menaçaient la vie des habitants de plusieurs agglomérations de la wilaya de Sétif a été éliminée dans le cadre des anciens programmes, a affirmé le même responsable, faisant part, à ce titre, de la réception des travaux d’aménagement des oueds Djihadi (El Eulma), Naâmoune (Ain Lahdjar), Zaârouria et Ouarmi (Ain Oulmène), R’mada (Ain Lahdjar) et Adouane (Amoucha).

Ces oueds représentaient un réel danger pour les habitants de logements réalisés dans le cadre d’extensions urbaines et pour les occupants d’habitations construites illicitement, a rappelé M. Menad, faisant part de-l’impact de ces opérations sur la sécurité des citoyens".


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus