Accueil > Sétif profond >

Trottoirs et chaussées de Souk Dubaï squattés

mardi 18 mars 2014, écrit par : Amar LOUCIF, Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

Les marchands occupent illégalement les trottoirs, et les pseudo-gardiens accaparent le maximum d’espace et aires de stationnement.

Le marché de Dubaï, dans la ville d’El-Eulma, est livré à lui même. Au grand dam des visiteurs, l’anarchie y règne à longueur de journée. L’absence des autorités locales aggrave davantage la situation, dont la catégorie piétonne est la première victime. Lors de notre déplacement, on a constaté que les zones destinées au stationnement sont gérées par des personnes qui ne pensent qu’à s’enrichir, même au détriment des piétons. Les autorités locales louent ces espaces sans assurer un contrôle sur leur gestion.

Les trottoirs ont disparu depuis longtemps, et pour le simple passant, traverser le site n’est pas chose aisée. Les deux côtés de la route, pourtant à deux voies, sont indûment occupés.
Les pseudo-gardiens n’ont qu’un seul objectif : accaparer le maximum d’espace et aires de stationnement, au point où le squat de trottoirs, qui met en péril la vie des passants, est devenu un sport national dans cette zone réputée pour ses commerces. “Je travaille comme journalier ; le chef m’a demandé d’utiliser les trottoirs en cas de besoin vu la limite de notre espace qui s’étend de cet arbre jusqu’à l’autre. Nous dépensons 18 millions de centimes l’année pour recevoir seulement 100 DA pour chaque véhicule”, dira notre interlocuteur. Un visiteur de Skikda nous dira que le désordre s’installe dans ce marché, on n’arrive pas à trouver un espace pour stationner correctement. “L’absence des espaces de stationnement pénalise les visiteurs de ce marché, les autorités locales doivent se pencher sur cette question pour trouver une solution. Cela fait plusieurs années que je fréquente ce marché et la situation va de mal en pis”, dira notre interlocuteur.

D’un autre côté, les marchands occupent illégalement les trottoirs. En effet, les étals, les cartons, les équipements électroménagers et autres articles sont exposés sur le trottoir devant les magasins, parfois certains commerçants utilisent même la rue pour présenter leurs produits ou préparer une marchandise à livrer. Des fourgons qui chargent et déchargent des marchandises bloquent l’accès aux différentes ruelles. Des personnes qui poussent des charrettes égratignent les véhicules stationnant sur les deux cotés. “Ici, tous les espaces sont envahis par les propriétaires des locaux commerciaux ; même les rues sont réduites ; cela représente un véritable danger. Vous pouvez même constater que certains commerçants font des séparations en utilisant les cartons d’emballage rien que pour faire distinguer leur local de celui de son riverain, voire de son concurrent”, nous dira un visiteur de Annaba. Et d’ajouter : “En cas d’incendie ou autre accident, les pompiers ne pourront pas intervenir. Avec cette foule, les dégâts seront catastrophiques. Les autorités concernées doivent intervenir dans les plus brefs délais pour mettre fin à cette anarchie”.


Partager cet article :
9 commentaire(s) publié(s)
merouche charaf eddine :
au souk de dubai il faut terrain goudronner avec éclairage publique avec des enplasement payant et des conténer a poubelle et toillette et poins d’eaux et un nétoiyage tout les jours des employer communaux et la présence de la police mais c’est au wilaya ou mairie la charge de l’organisation comme dans tout les marcher en algérie.
situation durable :
les responsables locaux sont occupés à autres choses qui leur permet de faire du fric, encore du fric toujours du fric du moment quils sont bien servis par les commerçants et que la babde des délinquants leur foutent la paix avec una paie ils se la bouclent pour votre information , concernant le sécurité, les services techniques de l’ex l’APC ont rejeté des demandes d’ouverture de cyber pour non conformité alors que ces lieux disposent de commodités offrant aux usagers un confort et un accuile meilleur et se sécurités plus sûres que le quatier soubaï où l’anarchie à toujpours régné si vous voulez voir le monde à l’envers venez au quartier doubaï où le metré carré vaut son pesnat d’or
caspellero :
el ism el ghali wel marbat khali comme on dit
ahmed :
vraiment n importe quoi cette façon de faire
Commentaire n°217743 :
Ils ont même squatté la loi et l’économie du pays car la majorité ne possèdent même pas le registre de commerce
AM :
Tous les trottoirs de toutes les villes de l’Algérie sont squattés et le quartier d’El-Eulma dit de Dubaï ne fait pas l’exception. L’Auteur de cet article a ignoré ce qui se passe à El-Harrach,à Bab-ezzouar, à Bordj El kiffan à El-Hamiz et j’en passe. C’est une économie de bazar à ciel ouvert comme l’a bien dit Saïd Sadi au début des années 90. Des centaines de milliards de centimes en liquide circulent chaque jour dans ce quartier comme on dit sous le manteau et tout le monde le sait. Le peuple algérien n’a plu de repères, de Dallas à Dubaï et un jour ça sera Kaboul... AM de Ain-Oulmène
dzairi :
salem si voulez pratiquer vos emplettes commerciales allez plutot au centre commercial de bab-azzouar alger celui-ci est composer de plusieurs galeries commerciales climatises avec cafeterias restaurant jeux d enfants parking ect... et vous eviter le marche d abidjan souk dubai el eulma
labo25 :
les cerveaux sont squattes . salem
baghdadi :
J’ai entendu parler du marché Dubai à El-Eulma. Je me suis rendu et quelle était ma surprise de constater que de l’anarchie, la ,saleté et les cartons abandonnés partout sur la chaussée. Quelqu’un m’a interpellé : je cite Ici, il n’y a que l’argent qui compte.Et le fisc, quel est son rôle quand on remarque ce désordre. Les portes d’entrée sont louées, on loue également nos chambres pour stoker la marchandise me dit-il. Une fuite d’impôt considérable à revoir par un redressement fiscal pour rétablir la justice sociale. salutations.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus