Accueil > Sétif profond >

Un glissement de terrain à Aït Noual M’zada

mercredi 14 mars 2012, écrit par : Boutebna N., mis en ligne par : Boutebna N.

Selon Liberté, un glissement de terrain a isolé avant hier la commune d’Aït Noual M’zada qui se trouve au Nord Ouest de la wilaya de Sétif.

Cet affaissement a bloqué le passage sur le chemin communal 101 qui relie Aït Noual M’zada au village de Béni Khellad et desservant la RN75 au niveau du village de Tazemourth.

Le glissement en question est survenu après les dernières abondantes chutes pluies enregistrées dans la région.


Partager cet article :
20 commentaire(s) publié(s)
REDA alger :
Pour la route en trouvera toujours une solution .faut proteger ces jolie nom des villages amazigh cest un grand tresor
houda :
Rien a ajouter,tres belle photo !!!
Commentaire n°129771 :
que dieu garde et protège le peuples algériens
nuon :
الحمد لله ان هدا الا نزلاق للتربة لم يخلف اية ضحية و أتمنى ان اصلاح هدا الطريق يتم بسرعة.سلام بلادي
zinou krimo :
Superbe photo chapeau bas monsieur le photographe !
Gavroche :
La terre na pas supporté les péchés qu’elle a subie par l’homme un jolie paysage Mais ils se touve à quelle daira svp,mrs boutebna ses petits pâtelins Merci Gavroche,qui vie loin de setif elali Salam
kbaili :
la photo n’est pas de Ait Tizi.
beaumarchais :
la nature qui s’exprime, tout est normal et une preuve que la vie est encore la faut la saisir
labo 25 :
salem ; tout glisse ; de nos jours ; meme patexe ; ne colle plus prefere glisser ?????????????????? je prefere POSER UN ???? SUR CE GLOBE TERRESTRE. LAH YARHEMEK YA MON AMIE QUIle DISAIT EN 1999 ON ETAIT TRES JEUNE POUR CONPRENDRE QUI ALLAIT ARRIVER MAIS ELLE N est pas la.AUJOURD HUIsalem
maya :
heureusement qu’il n’y avait pas eu de victimes ,sinon ça serait une catastrophe ,quand au paysage ,je le trouve feerique ...
EL-MEREG :
@L’auteur de l’article : Je connais la région et je crois que votre photo n’est qu’une simple illustration.Cette prise de vue ne peut être possible qu’à partir d’un hélicoptère:ravin très profond en contre-bas du glissemment.
hadj ahmed :
Les glissements de terrain ou landslides sont tributaires de 2 facteurs : Type de mouvement Type de matériaux auxquels s’ajoutent le type et la quantité de fluide agissant dans le déplacement , c’est à dire l’air, et, surtout l’eau . signalons aussi qu’il y a des moyens de lutte contre les lanslides (glissements de terrains) La cartographie des zones exposées, La prévision dans le temps (régionale ou locale) La protection des versants (drainage,boisement et reforestation, terrassement et ouvrages, Un système de surveillence et d’alerte efficace, L’organisation des institutions chargées de la surveillance, de la diffusion et de la protection civile . (La source de ces informations est le bureau des Mines et de l’Energie de la République d’Haiti, victime de plusieurs glissements de terrains au cours de son (...)
Gavroche :
Faclek el mereg ya si boutebna wa maragha alik Ila ont un jet privé fe dechra Sa maison de compagne Je plaisante Salam
Gomez :
Ces glissements de terrain, beaucoup de membres de ma famille résidant a Constantine en ont subi les désagréments depuis quelques années déjà. Les quartiers les plus touchés sont le Bardo, Siloc, Cité Boussouf, Cité du 20- Août et Aïn-El-Bey notamment. Quelques immeubles penchent légèrement et menaçent de s’écrouler. Même l’université islamique compte parmi les sites menacés et la dalle principale de la grande esplanade s’est affaissée de quelques centimètres et le carrelage s’est détaché par endroits. Ce phenomeme semble dû à la conjonction d’un certain nombre de causes : fragilité naturelle des lieux, infiltration des eaux pluviales, mais surtout à la vétusté de réseau de distribution d’eau qui entraîne dans le sous-sol une perte très importante (au moins 40%) du précieux liquide, et qui mine alors les fondations des habitations. La réfection du réseau AEP pour pallier a cette déperdition est tombée à l’eau depuis le retrait de la Banque mondiale devant financer le projet. Le président de l’APC a ordonné (...)
Gomez :
Par ailleurs, il me semble que quelques uns d’entre vous sont bien au courant des graves signes de détérioration que présente le pont de Sidi Rached. La nouvelle a fait la manchette principale de plusieurs journaux. Cet ouvrage qui compte parmi les plus hauts ponts en pierres au monde a connu beaucoup de problèmes de glissement et de fissurations en certains endroits. Le pont se déplace d’un centimètre chaque année. Au début, il y avait de petites fissures, une première opération a été déclenchée en 2007, ils ont tenté de boucher les fissures… mais en vain. Au dessous du pont réside plus de vingt familles. Ces habitants de l’avenue de Roumanie et dont les demeures sont quasiment collées aux arches du pont. vivaient une situation catastrophique à cause des chutes de pierre provenant du pont depuis des mois. L’eau provenant des arches ruisselle le long de leurs murs, et des fissures sont apparues autour et à l’intérieur de leurs maisons, A cela il faut rajouter les nuisances sonores et la poussière (...)
zinou krimo :
MM Hadj ahmed et Gomez vos commentaires très techniques ne peuvent être assimiles par les profanes dans le domaine . néanmoins je suis étonne que vous ne parler pas d’étude de sols de ciment CRS et HTS et de fondation spéciales les inities peuvent ils nous éclairer d’avantage , Merci MM de nous avoir permis de decouvrir le calvaire de certaines familles constantinoises , Sachet que je compatis a leurs souffrances ,Amicalement
Gomez :
@zinou krimo : Je n’ai pas utilisé de termes techniques a ma connaissance. Je disais tout simplement que le terrain glisse et se déplace de un centimètre par an, sous l’une des colonnes principales qui supporte le pont de sidi rached. La deuxième colonne est stable et bien ancrée. Ce glissement très lent a provoqué le cisaillement de l’arche. La tragédie de Constantine c’est que pratiquement 125 hectares de l’assiette foncière de la ville qui sont touchés par ces glissements. La miséricorde du Bon Dieu a fait que ça glisse doucement sinon c’est toute la ville qui aurait été engloutie par ces coulées de boue. Salam.
IZORAN :
Une photo parlante .Très bonne illustration.....Ce que c’est que de faire feux de tout bois, au lieu respecter et de, planter, planter, et encore planter.
hadj ahmed :
@zinou krimo, Je ne suis pas géologue et je n’ai fait que relater ce que j’ai vu sur un document émis par le bureau de l’Energie et des mines de le République Haitienne . D’ailleurs, j’ai cité cette source à la fin de mon article et toute personne désireuse d’approfondir cette question interessante serait mieux renseignée en cherchant sur google cette source. salam.
Commentaire n°130170 :
A MM HADJ AHMED ET GOMEZ Ce n’est en aucune façon un reproche et le fait que vous soulevez ces problèmes de stabilité des terrains a constantine c’est que c’est grave important et urgent pour y remédier avant qu’il ne soit trop tard ! je voulais juste contribuer et profiter de vos connaissances et de celles des autres internautes pour voir comment ce genre d’anomalies pouvaient etre résolues . Merci de votre compréhension

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus