Accueil > Sétif profond >

Draa Kébila : Certaines localités isolées du fait de la neige

lundi 6 février 2012, écrit par : Rachid Sebbah, Setif.Info, mis en ligne par : Boutebna N.

Malgré la mobilisation des moyens humains et matériels de la commune et ceux réquisitionnés, certaines localités de Draa Kébila sont encore complètement isolées dans la matinée du 5 février 2012 à cause des chutes de neige qui se sont succédées de jeudi dernier à aujourd’hui.

Il s’agit des villages Ait Saidi et Idjissène, Ikhanichène situés sur les hauteurs les plus culminantes de la commune. Les autorités locales de Draa Kébila, depuis l’arrivée du bulletin météo spécial, se sont mises en alertes ; organisation de permanence, réquisition de moyens humains et matériels du parc communal et location de niveleuses et chargeurs mécaniques appartenant aux entreprises privées.

Ce dimanche, après avoir réparti les différents engins et ouvriers sur les axes routiers à ouvrir, Monsieur le président de l’APC et le Brigadier de gendarmerie se sont rendus sur l’axe Ouled Ali - Ouled Kébila - Tizi Ouaghlad avec comme objectif le désenclavement des villages Ait Saidi, Idjissène et Ikhanichène où les routes sont complètement impraticables du fait des quantités de neige qui les recouvrent.

L’épaisseur de la neige dépasse les soixante dix centimètres par endroit et il a fallu l’intervention de deux pelles mécaniques, un tracteur et les citoyens s’y trouvant sur les lieux pour pouvoir venir à bout. Depuis, jeudi, les services de la commune Draa Kébila, outres les interventions sur les lieux ils ont veillé à la disponibilité des produits de première nécessité notamment le gaz butane et le gasoil très demandés en ce moment. A propos de gaz, Monsieur le chef de Daira de Hammam Guergour s’est personnellement déplacé au centre de distribution de Bougaa pour veiller à ce que les commerçants de Draa Kébila soient servis rapidement et sans défaillance aucune.

Par ailleurs, les services de l’APC ont évacué trois malades sur l’hôpital de Bougaa pour recevoir des soins ; il s’agit d’un malade pratiquant l’hémodialyse, une femme enceinte pour accoucher et une vieille dame souffrante.

Bref, ici à Draa Kébila, c’est la mobilisation de tous pour parer au froid glacial qui sévit ces derniers jours ; autorités et citoyens agissent ensemble avec le peu de moyens matériels dont ils disposent. Nous ne devons pas oublier que la situation d’aujourd’hui peut se reproduire dans le futur, à la faveur des changements climatiques imprévisibles. Il est important que les décideurs accordent plus de moyens à ces petites communes pour faire face aux intempéries et autres catastrophes naturelles. Ces moyens aideront à préserver des vies humaines et à protéger les citoyens en leur assurant un minimum de conditions vitales. Il ne faut pas attendre que des dégâts surviennent pour commencer à réfléchir ; il faut tirer des leçons du passé et du présent afin de prévenir l’avenir.

Enfin, la mise en service du réseau de distribution du gaz naturel dont les travaux sont en phase finale permettra à 54% des foyers de la commune Draa Kébila de ne plus avoir de problème de bouteilles de butane. Pour le reste des localités, dont celles citées plus haut, il est indispensable d’engager les travaux de réalisation de l’extension du réseau de gaz naturel et à leur raccordement à ce dernier dans les meilleurs délais ; c’est la solution radicale pour mettre fin aux ruptures en gaz butane et fuel, d’une part et pour réduire les difficultés endurées quotidiennement y compris en périodes normales, d’autre part.





Partager cet article :
13 commentaire(s) publié(s)
AISSAOUI AHMED :
VIVE L’ALGERIE TAHYA LA NEIGE
Si Khoutir :
Où sont les DÉPUTES, qui ramassent mensuellement 33 millions ?????
Commentaire n°123518 :
ou est le député soit disant qui représente la région ?
Wahid :
Pauvre Algérie ...
tassift :
Effectivement il faut un minimum de moyens matériels pour ces communes montagneuses (les éternelles oubliées) qui connaissent en réalité tous les ans de la neige, même si celle tombée cette année est plus importante et inhabituelle. Ces communes ne disposent malheureusement pas de ressources suffisantes pour répondre aux besoins vitaux des populations locales. Je veux parler de toutes les communes et villages particulièrement des régions nord de la wilaya de Sétif (Bouandas, Béni-Ourtillane, Ain-légradj, Guezent, harbil). A quand l’accélération des travaux d’extension du réseau gaz naturel pour les villages des communes citées ? à qui des promesses sont faites depuis plus de 3 ans.
Kamy :
Supposons que vous êtes le député, que feriez-vous ??. Les députés suivent les événements sans problème, mais ils ne peuvent pas conduire les poclains, soyons sérieux mes amis.
loukia mohamed lyazid :
LES G ENS DE LA PETITE LOCALITE D EL MOUANE SONT BLOQUEE DEPUIS DEUX JOURS SANS EAU NI ELECTRICITE OU SONT PASSE LES AUTORITES CIVILE ET MILITAIRE
oussamaoufai :
je salut les gents de la région de beni ourtilane et beni chebna pour les moyens matériels pour ces communes montagneuses, malheureusement insuffisantes pour répondre au besoins des populations quand l’accélération des travaux d’extension du réseau gaz naturel, et les routes ne fait pas pour les véhicules pour les villages des communes, ou est le député qui représente la région, tahyia achaab fhoula.
l’extrem EST :
que dieu protege les plus faibles de telles situations doivent etre prisent au serieux car le froid et la fain ma tarhamche des plans d’urgence existe alors passez a l’action et que toute personne qui peut aider doit le faire on n’attend rien de personne-SURTOUT LES FLATTERIES - c’est un devoir !! et la recomponse nous attend chez le bon dieu in chaallah .
tassift :
non Kamy, le rôle d’un député, censé être en plus des élus locaux (APC et APW° un représentant privilégié par la loi des populations locales à un rôle très important auprès des populations et est l’interprète autorisé et légitime auprès des autorités locales (wilaya) et des autorités centrales surtout (Ministère, gouvernement) pour porter les problèmes que vie quotidiennement la population (problèmes n’ayant pas pu être réglés par les élus locaux -APC - APW) et use de toute son influence auprès des autorités de la Wilaya et centrales de part le droit que lui confère son statut de Député (il a accès légal auprès des responsables) et doit participer et faire avancer toutes les solutions nécessaires et le cas échéant poser les problèmes par des questions écrites et ou orales au gouvernement, tenu de lui répondre. Malheureusement, et comme l’on dit précédemment plusieurs intervenant, nos députés en général, sont coupés de leurs citoyens, de leur électeurs, et brillent par leur absences, si ce n’est lors des festivités (...)
Lafayette :
Vous etes l’envoye special a Draa Kebila ? Et les autres régions ?
Boutamble :
SVP ce n’est pas sorcier .On sait que chaque hiver c’est la même histoire. D’abord il faut établir une carte de risque pour chaque localité ensuite installer des cheiks point( avec des moyens mécaniques du sel et du sable) et ceci après chaque BMS . C’est le rôle du maire et du chef de daira. Les députés sont censés établir avec les walis les solutions qui dépassent l’échelle de la wilaya . Pour le Nord notre député avec sa Kachabia ne trouve pas mieux que de jouer le rôle du correspondant de la radio ELHIDHAB. Pour Naftal le directeur lui même l’avait annoncé qu’il n’ y a pas de problème d’approvisionnement en gaz butane mais c’est un problème de routes coupées alors que notre région est accessible et on n’a pas de gaz butane.
amel :
oui vriment la lagérie bkhir mais stp choufou chwia lablayas ali rahom b3ad kima ait tizi w bouandess rahom masakan fi halat rabi depuis 5jour

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus