Accueil > Sétif profond >

Ils tuent leur ami de Facebook à la façon du film « Saw »

mardi 20 décembre 2011, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

Ce sont des mineurs âgés entre 16 et 18 ans qui ont monté le scénario en signant le crime avec le mot « Saw », en référence au film d’horreur qui porte le même nom, annonçant la fin de l’histoire, une histoire, malheureusement vraie, contrairement au vrai film « Saw » qui n’est que de la fiction.

Tout à commencé sur les pages du site « Facebook », ou ces quatre mineurs « A. M. » et « R. H. », 18 ans, « Z. N. » et « B. M. », 16 ans, ont fait connaissance et deviennent amis. Leur amitié devient plus forte jusqu’au jour où ils décidèrent de mettre à exécution leur sombre dessein contre leur ami.

Portant des gants en plastique pour ne pas laisser d’empreintes sur le lieu du crime, ils entrent dans l’appartement de la victime, « C. H. », 39 ans, travaillait dans une compagnie de transport. Le premier le frappe sur la tête qui le fait s’écrouler par terre puis le groupe s’y enfonce à la sale besogne en étranglant avec un câble, lui couvrent sa tête à l’aide d’un sac en plastique et le mettent sur un lit avant que l’accusé principal ne signe le crime avec le mot « Saw ».

La scène s’est produite dans la commune de Bousmaïl, wilaya de Tipaza.


Partager cet article :
13 commentaire(s) publié(s)
Mériem :
L’influence des films de violence, des jeux de guerre tous des appels au meurtre , la mauvaise maîtrise d’un système international -les réseaux sociaux -sur de jeunes esprits mal formés, immatures entraine des catastrophes mais l’argent toujours l’argent et les psy de service qui disent .. mais non, ça n’influence que les gens déjà déséquilibrés... à se demander comment reconnaître un jeune déséquilibré d’un autre équilibré ! Ce qui est effarant et donne des sueurs froides c’est que notre société déjà violente dans sa façon de vivre et de concevoir les rapports sociaux - manque de civisme, hogra, redjla - est incapable de faire la part d’un réelle éducation basée sur le fondement d’une société humaine : le RESPECT DE LA VIE : celle d’une plante, d’un animal ou d’un être humain !! Il y a ceux qui donnent de leçons de morale religieuse - comme si la dogmatique allait suffire alors que ce sont les actes et l’exemple concret qui ont un impact réel - il y a ceux qui accusent le gouvernement, l’Occident, le voisin, (...)
nacer bensemra :
les dangers du net ,sur des gosses fragiles et sans reperes
ben ali :
rien a voir avec internet et ses mefaits ! je crois que vous avez oublier de dire l’essentiel ! -cela se passe en algerie donc ils ont volé quoi apres l’avoir tuer ! car ce qui est bien chez nous c’est que le mobile du crime est toujours le meme ! -si c’est pas du vol c’est sans doute un crime passionnel ou d’honneur ! -mais le plus souvent c’est le mobile du cambriolage qui est arrive en tete !
Commentaire n°117123 :
Quand il n’y a plus de mobile ça devient alarmant et ça signe le commencement de la fin.....
le journal de personne :
Face to face book Et s’il y a quelque chose à réformer dans nos sociétés, ce ne sont ni les constitutions, ni les entendements mais les cœurs... le cœur des hommes. http://www.lejournaldepersonne.com/2011/12/face-to-face-book/
Scarlett :
Ben Ali : Encore pessimiste ! Ce passage à l’acte grave d’adolescents, n’est pas le fait de l’Algérie, il existe chez nous, peut être davantage dans les pays occidentaux , il me semble, Ce passage à l’acte est gratuit, ils ont tué non pour le vol, et non pour se venger, mais rien que pour tuer, Les jeunes ont mélangé la fiction et la réalité, La télé, les jeux vidéo, internet sont empreints de violence, violence qui est banalisée,l’évolution de nos sociétés fait qu’on passe de plus en plus de temps devant la télé ou devant les jeux ou internet, Quand on est ado et même jeune majeur, on reste vulnérable et on peut devenir : fou,et perdre la notion de réalité. Les adultes aussi d’ailleurs, Il y a quelques mois, en France, un élu est intervenu en pleine réunion, et a tiré à vue, plusieurs morts, Il faut donner un sens à la vie, sinon, la vie n’a plus de sens, (...)
aziz :
un gars de 39 ans avec des jeunes de 16-18 comme amis ; ya pas photo.
selena :
quand on prend la fiction pour la realité et quand tuer est un jeu pour des adolescents ,on se demande quelle vie ont -ils revé de vivre ?y a t-il un plaisir à voir quelqu’un mourir atrocement devant soi ?pourquoi toute cette violence ?
nacer bensemra :
a scarlett,je m,excuse mais cesser un peu de faire reference a la france et a nantes ,autant vos commentairessont pertinents ,autant ils sont agassants par rapport a vos reference francaise,vous ete setifienne d,adoption et algerienne de coeur peut etre ,je comprend votre nostalgie,mais ma patrie c,est celle ou l,on vit,salut et sans mechancetes
Scarlett :
nacer bensemra : Je ne fais pas référence à la France pour comparer, ou par nostalgie, ça n’aurait pas de sens, quand je le fais, c’est pour signifier que ce qui arrive en Algérie, n’arrive pas qu’à l’Algérie,c’est pour essayer de relativiser,et essayer de positiver les choses. Salam, je sais bien que cela est sans méchanceté, merci pour le conseil,
tanjaoui :
esperant qu ;ils serons sage en prison
jade :
tout d’abord pour commencer, ce crime ne ressemble à quelconque crime de la serie SAW(5 en tout) le tueur dans la serie étudie longuement ses victimes et passe des mois à plannifier pour réaliser la pire des tortures réservée à ses pauvres victimes piegées dans une sorte de jeu .Celui qui gagne aura la vie sauve.au moins ses victimes savent à quoi elles ont à faire ;mais ce n’est pas le cas pour la vraie victime qui a été trahit par une bande de voyous.(ما كانش لامان ه)
RAIS :
condamnation aux travaux forcés à perpet. Le sud a besoin des ces malfrats pour les infrastructures.Après le soleil fera le reste.50° à l’ombre au zenith.Et puios le sahara est grand pour les enrerrer !

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus