Accueil > Sétif profond >

APC de Boussellam, une commune oubliée

vendredi 26 août 2011, écrit par : Boutebna N., mis en ligne par : Boutebna N.

La commune de Boussellam située au Nord de la Wilaya de Sétif à une dizaine de Km de Bouandas, se trouve actuellement marginalisée. De part son enclavement, elle est presque invisible sur la carte de géographie de la wilaya de Sétif. Les 30000 habitants qui la compose vivent le calvaire au quotidien et subissent à la fois, l’ingratitude d’un climat rude et l’indifférence quasi-totale des autorités locales.

Il faut se déplacer sur les lieux pour se rendre compte de la précarité dans laquelle se débat cette commune. La population, jeunes et moins jeunes, souffrent d’un chômage endémique et généralisé. Aucune perspective ne se présente, aucun espoir ne se dessine , aucune issue à leur désarroi. L’unique activité qui demeure est représentée par l’arboriculture dense mais insuffisante .

Ce qui semble être la rue principale de la commune est dans un état lamentable. Aucune autre voie n’est recouverte de bitume laissant la poussière et la boue régner été comme hiver. Les trous béants sont partout au point où les services de l’APC n’ont pas besoin de réaliser des ralentisseurs pour limiter les vitesses des véhicules. Il y a de quoi se demander s’il existe réellement des élus et une administration pour la gestion de cette commune en total abondant.

Juché au pied du célébré mont-Takantoucht" qui veille ! l’agglomération de Bousselam a de quoi nous raconter sur son l’histoire, sur ses populations fières et orgueilleuses,très attachées à la foi leurs terres et à leurs valeurs où les prémisses d’une indépendances du pays, chèrement acquises ici ne sont pas apparus à ce jours vu l’isolement qui la couvre.

Ce n’est pas un mystère si une potence quelque part dans les oliviers, une harga ou une immigration légale pour les plus chanceux soient les seules perspectives qui trottent dans tous les esprits des jeunes oisifs en très grand nombre .

Les photos publiées ci-dessous prises en cette fin de mois d’Août où l’en se croirait dans un lointain et pauvre pays africain.


Partager cet article :
15 commentaire(s) publié(s)
djamel :
Vous avez choisi les montagnes assumez donc Mr Boutebna la faute n’incombe pas les autorites mai les gens qui habitent dans des grottes et qui veulent le paradis.
raina :
@ Djamel c’est tout ce que t’as à dire ! franchement c’est dégoûtant de faire partie d’un même pays avec des gens de ton espèce. il y a au moins 17 000 habitants à bousselam, tu veux qu’ils viennent tous s’installer en ville, ceux qui ont pu l’ont fait, isl habitent pas les grottes, ils vivent dignement et surement mieux que toi. ces gens ne demandent pas la lune,ils veulent juste des routes goudronnés, de l’eau et du gaz.
raina :
merci à l’équipe de setif.info pour cet article !!!
bensemra nacer :
C,est de la montagne qu,est parti le cri des hommes libres appelant a la liberation du pays,cependant cette liberation n,a pas profiter a nos montagnes.ces gens ne demandent pas le paradis mais simplement d,avoir leurs justes parts des fruits de l,independance pour laquelle ,ils ont fournis un lourd tribut.
INconnu :
les Algériens ont la liberté de vivre où ils veulent du sahara au cotes de la méditerranée , ils sont chez eux . Pourquoi les gens de la terre doivent rester dans leur terre et de quel droit, les citadins s’approprient la ville ?. Par contre , ils doivent protester pour avoir les mêmes chances que leurs semblables en ville et cela incombe au Maire peut être versé dans des magouilles mafieuses ...
sanaa salah :
Bravo Raina pour ta simple analyse. C’est decevant, regretable et arrierer de la part de Djamel. Je vis aux Etats Unis et entendre des choses pareilles quand on est dans la merde est deplacer. Heureusement, que vous representez que vous meme. Quelle ingratitude, heureusement que ce n’est pas la regle generale. Que Dieu pardonne nos erreurs et egarements.
DJAMEL :
A Raina : vous avez mal interpretez mon intervetion je n’ai pas demander a ces gens de venir et s’installer a setif mais le plus commode c’est de se regrouper dans une meme cite ou une dachra afin de faciliter la tache aux responsables pour trouver des solutions. Enfin Raina ce qui sent la morve doit se moucher
Commentaire n°108252 :
à Djamel Vous préconisez exactement ce que faisait l’armée française durant la guerre de libération nationale en forçant les citoyens ,notamment montagnard à vivre dans des villages de regroupements.Vous ne proposait pas juste les barbelés tout autour et les miradors comme il en était le cas. La Il es question du chef lui de la commune qui regroupe plus de 10 000 âmes qui a une infrastructure administrative mais que tout est presque à l’abondant.Pas de route digne de se nom pour éviter d’aller vous bousculer encore,pas de loisirs ,pas de travail etc .C’est un minimum qui est demandé et .......vous proposez une sorte de grande prison ! Une question ,savez vous ou se situe la commune de Bousselam ?
raina :
la route que vous voyez sur la photo a été réalisée en 1956 en un temps record par les colonisateurs français pour pacifier cette région, et depuis jusqu’à aujourd’hui, elle a été superficiellement goudronnée 2 ou 3 fois. poussiéreuse en été, boueuse en hiver, cet axe routier est devenu le calvaire des habitants de Bousselam. et ce qui fait le plus mal à ces habitants ce n’est pas le fait que cette route ne soit pas bitumée depuis l’éternité, mais le fait qu’elle soit la seule route de wilaya qui ne l’est pas. ces habitants ont l’impression d’être condamnés à toujours poireauter pour avoir ce qui constitue normalement un droit.
mourad :
Aux habitants de cette région Silence. Un officiel vaut des milliers d’âmes. Le jour où le président programmera une visite dans cette région vous aurez des routes goudronnées. Accrocher vous et lutter pour une vie meilleure. L’espoir fait vivre. Faîtes entendre votre voie par tout les moyens légaux.Je vous souhaite bon courage.
raina 2 :
Tous les jeunes de Bousselam, étudiants, enseignants, chomeurs... sont mobilisés pour faire entendre la voie des habitants, ils ont mené des actions au niveau local et au niveau de la wilaya sans donner de résultat. ils reste une seule option si les autorités concernées tardent à concrétiser leurs promesses : La désobéissance civile avant de passer à des actions encore plus radicales.
Commentaire n°108848 :
moi je suis pour creé une autre wilaya parce que cette wilaya raciste et nous a rien fait
Commentaire n°108913 :
crée une autre wilaya dans le nord de setif
saad :
merci .salut a tous les habitants de bousselam cherche le nom AOUNE .mes enceitres nee a bousselam en 1859 et merci pour l’article
aek :
Bonjour, j’habite en France et je cherche les coordonnées de la mairie de Boussellam pour faire une demande d’extrait d’acte de naissance, je suis natif de la commune de Boussellam. Merci pour votre aide.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus