Accueil > Sétif profond >

Les citoyens bloquent les entrées de la ville de Ain Azel

mardi 21 juin 2011, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

Des citoyens de la commune de Ain Azel, wilaya de Sétif, poursuivaient hier un mouvement de protestation contre la distribution de logements par un rassemblement devant le siège de la Daïra et le blocage des entrées de la ville.

Dès l’affichage des listes des 360 logements sociaux à caractère locatif, des dizaines de citoyens qui se sentaient injustement écartés se sont rassemblés devant le siège de la daïra pour protester contre la liste des bénéficiaires de logement et exiger des responsables l’annulation pure et simple de ladite liste. Ils ont tenu des entretiens avec les responsables de la daïra. Ces derniers ont du consentir des trésors de patience pour expliquer et défendre la liste et souligner qu’il existe des voies de recours qui peuvent être utilisées dans toute légalité.


Partager cet article :
10 commentaire(s) publié(s)
khali :
La solution la plus recommandée, c’est la créatio d’emplois et une rémunération en relation avec le coût de la vie chaque citoyen peut prétendre à un crédit pour la construction d’un maison répendant à ses goûts la magoulle et la corruption seront éliminées la paix sociale reviendra
khali :
La solution la plus recommandée, c’est la création d’emplois et une rémunération en relation avec le coût de la vie chaque citoyen peut prétendre à un crédit pour la construction d’un maison répendant à ses goûts la magouille et la corruption seront éliminées la paix sociale reviendra
Commentaire n°103360 :
il y’aura toujours des contestations ,la demande depasse de loin l’offre satisfaire tout les gens et un but impossible a atteindre
lenif setifien :
La haine pour les favoris n’est autre chose que l’amour de la faveur. Le dépit de ne la pas posséder se console et s’adoucit par le mépris que l’on témoigne de ceux qui la possèdent ; et nous leur refusons nos hommages, ne pouvant pas leur ôter ce qui leur attire ceux de tout le monde. je vous conjure pourquoi il ya une crise en algerie pour une population de 35 millions d’ames c’est scandaleux et l’etat participe a creer cette crise sinon on prend la ville de setif sa population est de l’ordre de 500000 hab la ville est figée en deux bloc l’un en habitation individuelle l’autre en collectif le nombre de logements ind ( villa ou autre ) beaumarche cheminots hanggar lebled tandja belair dallas 1.2.3.4 cité de police etc... il ya quelques 100000 habitations ind ajouter a cela le collctif 100000 logts type f3 et f4.f5 lsp 25000 soit au total 225000 logts tout type pour un TOL de 5 c’est un total de 1125000 soit un excedent de 625000 divise 5 soit 125000 logements excedentaires question qui ment (...)
HOR :
et si on interdit les ventes de ses logements, et on redonne aux H.LM. leurs vocations de location , le logement deviendra disponible partout. le mot ahkem logement biiha pour le vendre disparaitera, mais hélas ! c’est eux qui gère cette manne inépuisable.
houda :
Je souffre toujours des hémorroïdes quand j’entends parler de logement, ça me donne envi d’ouvrir bien grande ma gueule de chien enragé. YA 3AJABA ! Notre illustre pouvoir s’assoit sur des richesses énormes et c’est ce qui lui permet d’acheter à peu près tout le monde à coup de cartes d’ancien moudjahid, dont curieusement le nombre augmente avec le temps !, de logement social et autres avantages en nature ne laissant même pas des miettes au reste de la population. Les hauts gradés de la garante républicaine n’ont pas hésité à instrumentaliser l’islamisme et plonger le pays dans la guerre civile, lorsque le processus électoral menaçait leurs privilèges. Le parti du président, les extrémistes islamistes, et la division arabe/kabyle sont leurs meilleurs atouts pour maintenir leur mainmise sur les richesses du pays. Seule une révolution populaire authentique, la vraie ,pas celle des barricades des rues et malheureusement beaucoup de sacrifices en vies humaines, peut inverser la donne dans ce pays. Le pouvoir (...)
Commentaire n°103424 :
bien dit HOUDA
taztouza :
la crise de logement ne se terminerajamais meme si on construit 35millions de logements. L unique raison c’est que nos responsables ne sont pas honnetes. Il faut confier les enquetes aux services de securité qui sont plus disciplinés et severement sanctionnés en ca d anomalie. Les wali, les chefs de daira etles PAPC ne sont jamais inquétés
Abdel Marseille :
Aux armes citoyens, la parole ne suffit plus.Mon plus grand soutient avec ces gens qui ont su faire preuve de courage.Une valeur qui jadis faisait le respect des Setifiens . Aujourd’hui ont subit comme les autres.Il vaut mieux mourir debout que vivre à genoux. Une parole de mon regretter père, les gens d’avant qui forcer le respect et la crainte , lorsque l’on lit des article comme celui ci on dit que Dieu soit loué il reste des braves.Il faut s’élever contre l’injustice même si cela n’aboutis pas, mais cela permet de dormir en Homme .
inconnu :
tant qu’il y aura des profits et des dessous de table , il y aura toujours des situations ou certains s’en tireront et la majorité en pâtiront. la crise du logement ne connaît pas la fin, elle surfe sur la vague de l’anarchie et le sauve qui peu, ou le chacun pour soi pourtant ce phénomène est connu et suivi des autorités de tutelle ?

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus