Accueil > Sétif profond >

Autoroute Sétif-El Eulma : Une bretelle et des désagréments

dimanche 4 juillet 2010, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

Ouvert récemment au trafic routier, le tronçon Sétif-Eulma de l’autoroute a été très bien accueilli par les usagers de la route de par les grands avantages générés par ce projet. Toutefois, on constate plusieurs anomalies et « points noirs » procrées par cette réalisation, notamment au niveau de la ville d’El Eulma. Ainsi, étouffement de la circulation, accidents et plusieurs désagréments ont vu le jour depuis la sortie de la bretelle menant à l’autoroute jusqu’a l’évitement sud de la ville, et ce, pour des considérations techniques du projet que certains spécialistes n’arrivent plus à comprendre la raison pour laquelle les responsables ont opté pour cette solution. Parmi ces « points noirs » crées par cette réalisation et qui sont devenus un véritable calvaire pour les citoyens ont citera : Le rond point, l’intersection avec la route qui mène de Djemila, le carrefour de la cité Dubai, le carrefour de Dubai et les 400 logts, l’intersection avec la RN5 au jet d’eau Bâatoucha, le carrefour de la SAA, l’intersection avec la rue de la victoire et en fin le passage gardé du chemin de fer.

Ajoutés à tous ces ennuis, l’engorgement causé dans la ville du fait que les routiers en provenance de Beida Bordj, Hammam Sokhna, Bir El Arch et les régions environnantes à El Eulma et qui veulent emprunter l’autoroute sont dans l’obligation de passer par le centre ville d’El Eulma afin d’accéder à la fameuse bretelle, or une simple solution de profane aurait du être sérieusement envisagée par les instances consultés lors de la réalisation du projet comme nous l’affirme M.Djilani Kamel, architecte dans la ville d’El Eulma ; « Prévoir une autre bretelle a Djarmene pourra non seulement économiser beaucoup d’argent dans la recherche d’une solution compliquée mais aussi régler pour une grande partie le problème de circulation dans la ville, engendré par cette bretelle qui découle directement vers une cité « bidonville » nommée Boukhabla , passage obligé des touristes qui veulent aller à l’antique ville de Djemila surtout que le festival de Djemila se tiendra dans les prochains jours ».


Partager cet article :
2 commentaire(s) publié(s)
ALI DJ :
TRES BEAU CONSTAT CERTE LA VILLE D EL EULMA VIT UN CALVAIRE DEPUIS L OUVERTURE DE CE TRONçON !!MAIS LA SOLUTION N EST PLUTOT PAS TECHNIQUE MAIS ELLE EST D ORDRE CORRUPTIONNEL CAR AU FAIT ET NE MACHANT PAS NOS MOTS ET TOUT LE MONDE LE SAIT CE SONT 18 COMMERçANT EN MATERAUX DE CONTRUCTION ET AYANT DES PARCS DE VENTE SUR LE TRACE DE LA BRETELLE QUI ONT CASQUE 18 MILLARDS SOIT UN MILLARD CHACUN POURQUE NE SE REALISE PAS CETTE BRETELLE DE CONVOITISE LE COMBLE EST COMMENT ENVISAGER A CREER UNE VOIS DE DESENGORGEMENT A 6 VOIES ET QUE L EN SAIT QU ELLE SE TERMINE COMME UN ENTONNOIR !!! SOYANT LOGIQUE ET N ACCUSANT PAS COJAAL DANS NOS BAVURES DE CORRUPTION ! DIRE CE QUE L ON VEUT DANS CE BAS MONDE LA JUSTICE DIVINE VIENDRA SANS AUCUN DOUTE !!!!!!!
Commentaire n°73341 :
une autoroute doit donnée naissance a une gigantesque ramification , donc le projet ne doit pas s’arreter a l’est ouest seulement , mais toutes les villes d’algerie doivent se lier par ce fameux megaprojet en ALGERIE ALLAH YARHAM A CHOUHADA

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus