Accueil > Sétif profond >

L’anarchie règne à Souk-Ensaâ à El-Eulma

jeudi 23 juillet 2009, écrit par : Mostefa Djafar, Le Soir d’Algerie, mis en ligne par : Boutebna N.

e centre-ville connaît ces dernières années des idylles inédites. C’est le constat amer que tout un chacun peut faire en visitant ces hauts lieux d’insalubrité.

En effet, tous les commerces, surtout informels, possibles et inimaginables se côtoient dans une grande indifférence et dans un décor qui frise la nausée. Comment expliquer que des marchands de poissons, des quincailliers, des bouchers, des cafés, des gargotes, des commerces de la friperie (vêtements neufs et usés), des vendeurs de portables, des vendeurs à la sauvette, de fruits et de légumes, des babioles d’occasion de toutes sortes puissent cohabiter au vu et au su des autorités locales. Souk-Ensaâ, qui a déjà défrayé la chronique depuis plusieurs années, continue d’exercer dans une totale anarchie formant à lui seul un bidonville avec tout ce qui se colporte à son sujet. En fin de journée, c’est un spectacle désolant qui se présente aux regards avec un sol jonché de détritus, des restes de fruits et légumes, des cartons et des sachets tant à l’intérieur du marché couvert que dans toutes les places environnantes qui nous vaudraient sûrement le premier prix de la qualité de l’environnement. A côté de tout cela, ce sont les riverains qui éprouvent mille et une difficultés à se garer devant leur demeure tant tous les espaces sont pris d’assaut dès le lever du jour avec la multitude de camions et autres véhicules de transport de marchandises bloquant à longueur de journée la circulation. Personne dans ce décor ne se soucie de la propreté pourvu que chacun récupère son terrain. Il est donc urgent de trouver une solution à ce problème qui perdure et qui est à l’origine de beaucoup de maladies, et ce, dans l’intérêt de la ville et de la population. Les élus locaux et les autorités de la wilaya doivent réagir face à un problème de salubrité publique.


Partager cet article :
25 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°37230 :
EL EULMA EST DEVENUE UNE POUBELLE CHINOISE .

Réponse :

Soug anssa ;soug laghnam ; doura a soug..el-eulma a toujours ete un soug, alors quoi de neuf ?
bingo :
qu est ce que je n’ est a foutre l’anarchie ou le bordel souk reste un souk

Réponse de h de strasbourg :

sa ce voix qu’avec votre reaction que vs etes parmi évolution humaine de plus-en-plus tordue salutation

Réponse :

bingo ,pourquoi tant de vulagrité ?Au fait, révisez les règles de la grammaire avant de poster votre message.

Réponse de chams :

il faut te réveiller mon vieux on est en 2010 bientôt

Réponse de zreg :

rien de constructifs tag a la mene tague ses bien dit bongo

Réponse de bingo :

c’est l’image du bled il faut mordre hameçon ça devient agressif et vulnérable yakhi mseken cordialement
abel :
Vous avez raison de signaler tout ça. C’est un spéctacle désolant. Vous êtes d’accord avec moi que ce n’est pas une question de moyen mais d’initiative résponsable pour remedier à ce pobleme. Il suffit du bon vouloir des autorités locales, agir dans l’intérêt général. Mais il parrait qu’il ya de tous les fléaux dans cet endroit. La corruption des pouvoirs publics en passant par la prostitution, le manque d’higiène et j’en passe. Un incendie, une catastrophe peut survenir à tout moment et il y aura des victimes. Peut être qu’on réagit en ce moment. C’est du classique.
Djamel :
Mostefa Djafar c est le charme d el eulma ce est pas un problem . Ecris sur la pauvretee, la jeunesse perdus, la corruption mais jamais sur souk ensaa le centre commercial d el eulma.
Lecteur :
Souk Ensa à El-Eulma et Souk Abbacha à Sétif:mème problème.Les autorités sont responsables de ce mal.Il manquent de courage pour le résoudre.Ainsi ils prouvent clairement qu’ils ne sont pas à la hauteur de leur responsabilité. Merci Mostefa Djafar d’avoir soulevé ce problème.
EULMI :
Ce trou de tbezniss d’une saleté répugnante brasse des affaires en or. Les commerçants (qui ce mot est approprié) sont une horde de charognards attirés par le gain facile en dépit de toutes les règles de loi...et de propreté. Ils se sont constitués en lobby puissant sur lequel les dents du précédent et de l’actuel wali, n’en parlant pas des maires, se sont cassés. Malgré que ce souk a flambé dans le passé et c’était l’occasion ou jamais de le déplacer, ces choukars, avec le silence intéressé et complice des autorités se sont réinstallés sans changer d’un iota leurs habitudes. Un bidonville indien ferait piètre figure devant ce souk. Que ce wali, son “invincible” et incompétent chef de daira et le maire assument leurs responsabilités. Point à la ligne.
staifi mdegouti ala bledou fi l allemagne :
Bonjour. C est vrais cette daira de la wilaya de setif est devenue une poubelle chinoise à ciel ouvert. Je suis en Allemagne et j ai pas mal d amis allemand qui bossent en chine, il m ont dit que tout les produits vers le tiers Monde en Provenance de la chine sont des produits a effet catastrophique sur la santé d ici 10 a 15 ans. Donc a vous de prendre vos précaution des maintenant puisque l état est absent de tout contrôle et même ce dernier certificat de contrôle de qualité que les douanes et banques algérienne exigent pour chaque domiciliation c est a dire importation, elle est trafiquée par les chinois, il y a une grande corruption en chine comme en Algérie. Le mal dans tout ça c est que des importateurs algériens qui gagnent des milliards sur le dos des pauvres Algériens se sont fous que ces produits sont toxiques ou non pour les consommateurs, pour eux seulement l argent qui compte. Alors chers compatriotes attention des produits chinois, ils sont très dangereux pour la santé. Ces (...)
saint-arnaudien :
j’aurai souhaite que l’article traite la responsabilité des autorités locales,sachant que ce maire a déjà une expérience pour la gestion d’une ville commerciale il est devenu maire malgré malgré .............................. donc si chacun assume sa responsabilité notre cher écrivain ne traitera pas un tel sujet. espérons que mon message est passe

Réponse de soyans realiste les lois aux plus pauvre :

ses commercants sont trop riche puissant ou poin ou personne ne peux leur dire un mots ou les controler dune facon legal ou de le faire pression sur leurs activitè meme le wali ou le maire ou les douaniers ou policier ou gendarme ou controle servive d’hygiene ses les maitres du monde tout le monde a peur deux et tout le monde ferme les yeux sur eux rechwwwaaaa gagne tout si chez nous on dit nourmal nourmal nourmal ou toute nourmal ou pas nourmal devient nourmal meme si hor la lois
Commentaire n°37287 :
bonjour, El-eulma on y touche pas c est ma ville je l aime telle quelle est pouvoir flâne dans ces rue comme vous les déc-rivées si bien on oubli tout ce qui est matériels et on pense moins à ça petite personne Et je suis sûre que les gens sont plus heureux que vous et moi saida de France Villeurbanne prés de Lyon Puisse allah nous accorder sa miséricorde ASSELM ALIKOUM
kamel le caladois :
on devrais prélever un impôt a tous ces riches propriétaire qui loue leurs garages en guise de boutique, demander leurs le prix du metre carrer je pance qu’a a un certain prix il devrai payer l’impôt sur la fortune

Réponse de soso setifienne :

tu a reson kamel c’est sofia
MM :
Bonjour, Bravo pour cet article qui met le doigt à un désastre en plein centre ville. le pire c’est que le maire d’EL EULMA, s’appelle GHOUL élu deux fois à la mairie ( on se demande d’ailleurs comment il a fait pour avoir la mairie pour la deuxième fois vu le désastre qu’il a laissé après son premier mandat... )
ex St Arnaudien :
Idha ouribet khouribet. Vous signalez que le Maire actuel a de l’experience, quelle expérience vous parlez. Un ancien du clan enseignant issu de la campagne. Tout le monde sait comment il a accédé à ce poste, élu d’une façon non démocratique. Il ne fera rien de bien pour la ville, il ne représente que lui au détriment de toute une population. Dommage qu’un certain ancien Yahia fahim ex chef daira soit parti autrement vous verez monsieur l’Ghoul fondre de sa graisse.
Salim :
Je ne saisis pas la place du mot Idylle. Si le propos est sarchastique, je ne vois pas son rapport au thème. S’il comporte un sens qui m’est inconnu, j’aimerais bien en savoir davantage
Commentaire n°37300 :
C’est simple, tout est une question d’organisation. ce qui j’ai remarqué qu’on soulève des problèmes de différents types sans proposer ou suggégerer des solutions. ce sont les idées qui feront la différence aussi minimes qu’elles soient. Normalement le marché c’est uniquement pour les légumes, fruits, dattes noix et autres. Si le marché n’est pas couvert, de petites structures en metal avec de bonnes toiles ferait l’affaire. En ce qui concerne la viande et le poison ça demande des conditions d’hygiène particulière. Pourquoi ne pas prendre l’exemple des pays du golf(les centres commerciaux ou ce qu’on appelle les grandes espaces commerciaux) dans les pires des cas prenez l’exemple du marché couvert de trois horloges(bab el oued) le sous-sol est consacré pour les poissons. En ce qui concerne vêtements et tout ce qui reste, Il faut leur designer un autre emplacement. ça résout pas mal de problèmes. En plus la responsabilité de la propreté des lieux est du ressort des commerçants. Chacun est responsable de son (...)
HAKIM THE DREAM :
La ville d’el eulma c’est beaucoup develloper ses derniéres années , par contre nos cher amis de la mairie ne dévellope rien du tout , donc forcément cela créer une pagaille géneral . Le journal setif info a bien compris le problem , tant que certain maire passerons leur mandat en tant que touriste , aucune ville ne pourras avancer . Je suis sur que les gends qui boss sur ce marcher souhaiterais avoir un endroit digne pour travailler .
hakim eleulmi :
ou est le responsable elu......00002 fois...grand ..
Hichem :
Quand on parle d’El Eulma ,c’est directement ses fameux marchés et souk qui nous viennnent à l’ésprit.Toute la ville a été avalée par les activités commerciales et les citoyens habitent dans un grand (soug).Souk enssa et son environnement proche est l’image la plus extrêmiste que je n’est jamais vu ailleurs . Vennez au ramadhan et vous aller voir ce qu’on peut appeller par le jour du jugement anticipé.Ni régles ni lois et pourtant El Eulma merite mieux. Le probléme est que la gestion n’a pas suivi l’évolution et la ville subit son hyper activité . El Eulma ne solicite pas l’état de fournir de l’argent pour s’organiser . Le capitalisme locale en a les moyens. il suffit de dire qu’on veut faire un Hotel par là et un centre commerciale ici et vous aller voir les résultats . Cette ville n’est pas uniquement Cité Dubai ou soul enssa. c’est une bourse nationale pour le commerce des bestiaux , du poulet et la vache laitière par exemple. Nous avons besoin d’un grand plan de masse pour la ville et son developpement (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus