Accueil > Sétif profond >

A peine une année de sa réception : le tronçon routier Guedjel - Ras El ma est impraticable

dimanche 19 avril 2009, écrit par : Khalil Hedna, mis en ligne par : Boutebna N.

uelques mois seulement de son ouverture à la circulation après avoir subit des travaux d’aménagement et de réfection du bitume, réalisés quoique par une entreprise spécialisée le tronçon routier Guedjel et Ras El-ma se trouve déjà dans un état lamentable.

Pour les usagers de cette route très fréquentée par les automobilistes, et notamment les Bus et les camions desservant les carrières d’agrégats de M’Zara et R’mada, d’apparence elle affiche fière allure. Le chauffeur peut même essayer d’aller à une vitesse de plus de 80 Km/h. Mais, il est très vite découragé. Car, C’est après avoir parcourut quelques encablures de part et d’autre, le bitume, ou, ce qui en tient lieu pour l’instant, s’achève pour laisser place aux nids de poule légendaires et ces mares d’eau comme de petits lacs ou des étangs, coupant entièrement la chaussée, ce qui exige une dextérité de la part des chauffeurs pour poursuivre leur chemin.

"Non seulement le travail avait été mal effectué mais le comble c’est qu’il a été réceptionné sans réserve technique et voila maintenant le résultat, de la poussière et de la boue, selon qu’il a plu ou non » soutient Messaoud, un habitué de ce tronçon de route.

En attendant des jours meilleurs et une intervention rapide et efficace des instances concernés pour au moins remettre en état la chaussée, les usagers du tronçon routier Guedjel - Ras El-ma, prennent leur mal en patience.


Partager cet article :
4 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°28056 :
On vous dit et redit que c’est le fruit de la corruption et les entreprise de pelle et pioche
algerienne :
bravo
KHELIFA ALBEURI :
salama 3alaikoum ! Comment ne pas éprouver de la rage devant de tels faits ? On n’y arrivera donc jamais ? Allah laïreubeuhome !!!
boudmegh :
En peu de mots puique ce sujet est devenu rébarbatif à force d’en parler :en réalité ce phénomène issu du j’m’menfoutisme du laisser aller et de prendre les deniers del’Etat pour s’en payer du caviar pousse partout et germe avec un fertilisant sans egal la corruption :je mange tu manges nous mangeons !pas de suivi pas de mesures coercitives draconiènnes :il nous faudrait l’inspecteur de l’inpecteur de l’inspecteur ...pour peut etre en trouver un observant un jêune ...continuel ou bien alors réveiller les incorruptibles !

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus