Accueil > Sétif profond >

Secteur de l’hydraulique : Transfert vers les hautes plaines, 313 millions de m2 pour 1,5 million d’habitants

lundi 10 novembre 2008, écrit par : H. Mustapha, La Nouvelle République, mis en ligne par : Boutebna N.

eux sites de transfert distincts qui permettront de transférer 313 millions de m2 destinés à l’AEP, pour une population de 1 400 000 habitants (620 000 h pour Sétif et 780 000 El-Eulma) tel est le projet du barrage d’Iraguen vers Draâ Diss dont les travaux ont été lancés à Tachouda, commune située à une trentaine de kilomètres au nord-est de Sétif.

Ce barrage est d’une capacité quatre fois plus grande que celui de Aïn Lehda octroyé à une entreprise chinoise (CWE), qui a installé ses bases et son matériel sur les hauteurs de la commune de Tachouda. Lors de la visite du wali M. Bedoui pour s’enquérir de l’avancement de ces travaux et le relogement des familles expropriées et indemnisées, sur l’assiette de ce projet, pour un montant de 900 millions de dinars dont leurs arrêtés ont été notifiés. Trois familles se trouvent à la limite de la station de concassage et le premier responsable de la wilaya lors de l’intervention du chef de projet avait déclaré : « Ce n’est pas à l’entreprise de nous dicter les décisions, il faut trouver des solutions techniques pour déplacer cette station et sécuriser ces familles, on doit aussi prendre en considération la population ».
Ce projet qui sera très bénéfique pour la wilaya de Sétif irriguera 40 000 hectares pour l’arboriculture, et assurera une amélioration en eau potable, pour un million et demi de citoyens. Lors de la rencontre du wali avec les citoyens, le premier responsable de la wilaya a informé l’assistance : « Ce projet est bénéfique pour toute la wilaya, la priorité de l’emploi sera pour les citoyens de cette région ».

« Station d’épuration d’El-Eulma »

Cette station dont les gros œuvres seront achevés durant la fin de l’année 2008, avec une capacité de 230 000 m2 et lors de sa visite à ce projet, le wali a donné des directives : « Il faut mettre le paquet, agissez par un engagement de 3x8 d’équipes afin d’avancer et que le délai soit respecté. Cette station est restée un fardeau pour nous et la population. Nous ne pouvons pas prétendre à inscrire les quatre autres stations d’épuration tant que celle-ci n’a pas été réalisée ».


Partager cet article :
3 commentaire(s) publié(s)
Citoyens :
je suis l’un des citoyens concernés par ce projet, nous avons reçus les décisions d’expropriation, c’est difficile d’être déporté de votre localité natale, nous espérons que monsieur BADAOUI accompli ces engagements envers les citoyens concernés surtout d’accélérer la régularisation des problèmes relatifs aux indemnisations (recours) et au compensation ,et ce,par le lancement des travaux de construction des maisons de qualité et conforme pour les expropriés (actuellement locataires « Sans Domicile Fixe) aussi de veilliez au redéploiement des jeunes fermiers qui ont perdus leurs sources de vie à cause de ce projet. Merci pour votre soutien monsieur le Wali, les citoyens vous estime beaucoup.
sipitout :
salem ailaikoum le seule souhait soit que cette eau soit de bonne qualité et non comme l’actuel eau venant du barrage de zada ou l’odeur tape aux narines avant d’arriver au palais et bon courage pour ce projet immense
Commentaire n°19027 :
Le jour où toutes les communes de la wilaya de Sétif seront traitées avec équité et sans distinction aucune alors les administrateurs de la wilaya et à leur tête le wali auront véritablement honorés leurs fonctions de responsables. Que dire des habitants des communes situées au sud de la wilaya qui souffrent le martyr pour étancher leur soif et cultiver ces vastes prairies laissées à l’abandon ? Les communes du versant sud du Hodna méritent qu’en s’y intéresse.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus