Accueil > Sétif profond >

Marché Dubaï d’El Eulma : Bazar ou quartier résidentiel ?

dimanche 27 janvier 2008, écrit par : R. B. El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Plus de 10 000 visiteurs, entre nationaux et étrangers, viennent au quotidien s’approvisionner et commercer dans cette caverne d’Ali Baba.

Devenu, en l’espace de quelques années, un véritable pôle régional et même national du commerce, le fameux souk Dubaï n’en finit pas de grandir et de s’amplifier. Il est officiellement quasi impossible de quantifier ou de comptabiliser les colossales sommes d’argent qui circulent et s’échangent dans ce giron du commerce des plus informels.

D’officieuses approches et analyses estiment le flot monétaire, qui transite par ce lieu, à plus de 30 000 milliards de centimes par an, dont plus de 70 % échappent au contrôle de l’Etat. L’origine de ce souk remonte à des groupes de trabendistes, qui avaient élu zone de négoce et de commercialisation de marchandises, acheminées depuis les Emirats arabes unis, Dubaï en tête, à El Eulma. Ils ont ainsi fait de cet espace un lieu de business, qui deviendra très vite un carrefour commercial de taille, dépassant l’entendement. Plus de 10 000 visiteurs quotidiens, entre nationaux et étrangers, viennent s’approvisionner et faire du négoce à « Dubaï ». Comment cette petite ville d’El Eulma, jadis appelée ville des 40 foyers, et dont la superficie ne dépasse pas les 974 km2, qui n’est ni côtière, encore moins touristique, entourée de communes déshéritées, a-t-elle pu captiver l’intérêt et l’engouement de ces milliers d’importateurs occasionnels, issus de diverses couches sociales et se hisser au rang de ville du commerce international ? Sa situation stratégique, qui en fait un lieu de passage obligatoire entre l’est et l’ouest du pays, et sa proximité du marché de Tadjenanet, autre haut lieu de commerce informel, sont les facteurs prépondérants qui ont incité les barons du business parallèle à créer un pôle commercial, faisant concurrence au lobby connu de Tadjenanet. L’une des particularités de ce souk est qu’il est implanté en plein quartier résidentiel, qui ne se prête pas à une activité commerciale d’une telle intensité. Il convient de signaler que les commerçants ne sont pas les seuls à tirer profit de la renommée du souk, puisque les propriétaires des locaux louent à prix fort, 300 000 DA par mois, le garage. Les jeunes désœuvrés ont trouvé occupation et en tirent profit, qu’ils soient portefaix ou gardiens de parking, ils ont pu ainsi amasser des fortunes grâce à ces activités, bien lucratives. Ce grand marché est occupé par plus de 3 000 commerçants et accueille, au quotidien, des centaines de milliers de tonnes de marchandises diverses, et les locataires sont issus de toutes les régions du pays. Le quartier, donc, a été détourné de sa vocation première, de résidentiel, dont il ne gardera aucune trace. Il subira les affres d’une dégradation sans pareil, qui pèsera lourdement sur l’environnement.

Artères défoncées, réseaux d’utilité totalement abîmés, et trottoirs entièrement squattés, tels sont les effets pernicieux hérités de l’expansion de ce souk, qui ne s’arrête pas. Cette situation mènera l’association des commerçants activant sur les lieux à réfléchir sur l’édification d’une ville commerciale, inspirée du modèle émirati. Une esquisse du projet aurait été soumise aux services de la présidence pour un entérinement, qui tarde à venir, selon les responsables de l’association. Le problème majeur, d’après ces commerçants, réside dans l’inadaptation des textes juridiques régissant le secteur de l’investissement. Les lenteurs au niveau de la banque, institution qui ne s’accommode pas des nouvelles règles du marché mondial, en sont la preuve. Sur le plan financier, le souk de Dubaï est devenu, incontestablement, une pièce économique de poids dans l’échiquier de l’Etat, devant être pris en compte dans la politique de développement. En effet, avec les 26 000 postes d’emploi créés, et la plus-value mensuelle engendrée, il est difficile de composer avec les nouvelles données de l’économie mondiale, sans une sérieuse prise en charge de la problématique du souk Dubaï par l’Etat.


Partager cet article :
23 commentaire(s) publié(s)
Deryas :
Ce grand marché est occupé par plus de 3 000 commerçants et accueille, au quotidien, des centaines de milliers de tonnes de marchandises diverses ce qui equivaut à des milliers de tonnes de déchets, majorité toxiques... et dont toute la population en subira les conséquences tot ou tard c’est une question de temps car l’argent n’est pas scomestible.

Réponse de maestro2005 :

c est pas grave ,plusieur familles mongeent du pain dans ce souk,meme du dechet des emballages ,mais le vrais dechet toxique se trouvent dans les quartier ex:thabet biouzid ,goutali....vernis teinte pousiere et nuisance des machines de la menouiserie ?

Réponse de morad de el uelma alias lyon 9eme :

nous les arabes on est des buisnessman et au moins au bled on peut reuusir pas comme en france qu’on ramasse leurs merde plein de dechets vive el eulma et vive l algerie

Réponse de ereingla :

ECOUTES DERYES TU PORTES BIEN TON NOM. IL N’YA PAS PLUS TOXIQUE QUE L HERBE DONT TU PORTES LE PSEUDO.ALORS L ECOLOGIE TU ES LOIN D EN MAITRISER UN MOT.SILENCE LAISSER LES JEUNES ALGERIENS FAIRE LEUR BONHEUR ET LE NOTRE !
eulmi :
comment ca une petite ville ?

Réponse de djamel begag :

cest la plus grande daira au niveau nationale
djamel :
envers el eulma ya toujours une allergies et plus precisement souk dubai je tiens a vous signaler que le souk remonte a des groupes de vrais commercant de lalgerie il faut pas oublier lanarchie du marche alimentaire de setif
Ahmed de Setif :
Ce souk, terme populaire certes mais péjoratif de l’auteur qui, apparemment habité par un esprit soviétique, à voir d’autres insinuations, fait la fiereté de la region par ses milliers de postes qu’il a offert à ces jeunes qui y trouvent de quoi nourrir espoir et familles est preuve de l’audacité et de la capacité de l’algerien en général et des gens de la région en particuliers à percer les entraves administratives et occultes qui ont fait de nos jeunes des terroristes et harraga par misére engendrée par la repression des exigences de l’administration, du piston, du fisc qui plane emerveillement dans les cieux. Messieurs ..s’ i l v o u s p l a i t ! cessez de faire la nemima (médisance), cherchez plutot ceux, prés de vous à Alger et differents ports et autres qui sont les vrais barons non pas par leur sueur et hogra que subissent les gens qui travaillent mais par des credits bancaires sans garantie, facilités administratives, complicité, influence et autres. GRAND MERCI POUR LES GENS DE DUBAI, AUX (...)

Réponse de djamel begag :

bravo mon ami ahmed cest la realite
TAHAR DE MAOKLANE :
au marché Dubai une machine a laver wirlpool est vendue 280 euros , la même,vendue par les commerçants de Bougaa est à 500 euros . et bien sur sans garantie ni facture .... cherchez l’erreur !!
Tarek de paris :
Essalam alaykom, Moi je trouve que c’est pas tellement juste ce que a était dit par rapport au marché Dubaï, certes il y a trop de « fawdha » dans ce marché, et en plus n’est bien maîtrisé par l’Etat, mais il faut pas oublier une chose, ce marché est situé dans un pays qui s’appelle l’Algérie, et que tout ce pays souffre du désordre et de « takhalof » donc il faut pas vraiment cibler que cet espace qu’a permis à pas mal de gens et à leurs famille de vivre, et aussi à beaucoup de gens d’avoir la possibilité d’acheter pas mal de trucs d’en ils avaient rêvé. Et pour ceux qui voient que les produits ne sont pas de bonne qualité ou ne sont pas originaux, ils n’ont que se diriger vers d’autres magasins de leur classe et laisser les gens pauvres s’offrir ce qui propose ce marché, et il faut pas « taklou el ghala w tsebou fil mela (...)

Réponse de houda a eleulma :

vive eleulma nive wlad eleulma wsouk debie gharo mano basaf hasada lokan mach howa lokan rana maytine bacahar lokn ana wahdaman nas nmot ana nakhdam fi debie sah li hakmino machi wlad blad wlad eleulma mais raho fatah dyour bazaf nas wlokan ytagfal l’algerie kamal troh fiha wmayakhsar fi lafaire hadi ghir zawalya kima hna yanas khalona naicho khobza wkihartouna fiha rana nakhadmo bla assurance khadma bazaf wlapai 8000da yarhamha rabi mohim nabkaw khawa wahad mayadi man had denya ghir kafno wlakfan maendo djyoub dir lkhir talga lkhir wsalam alikom hind man eleulma
eulmi :
l’auteur de ce texte on le connait et on sait meme d’où il en sort !!! ce n’est pas la peine de le denuder devant tous le monde seulement ce demi setifien ( au jargon des setifiens ) a oublié que le village de 40 maisons comme il l’a cité est l’origine du plus grand homme d’affaire de l’algérie et l’afrique noire en l’occurence MESSAOUD ZEGHAR et le berceau de mohamed l’agneau appelé le prince d’ALGER qui épousa miss france de 1946 lorsque ton papa et ton douar souffraiaent de quoi manger, les gens d’ELEULMA faisaient la une au monde, donc taisez vous petit

Réponse de langlais :

exactement tout a fait d accord avec toi je n ai jamais aimé cette rivalité des setifiens ki croi ke setif c miami

Réponse de karim :

ta raison mon pote staifi yakoul fi el ghela wa yessb fi elmella el ghira thadar ya hbibi

Réponse :

avec tous mes respects , chapeau bas pour les commercants du gigantesque marché de Dubai el - eulma depuis mon passage sur les lieux , une seule chose restera aggravée dans ma mémoire que le cercueil de la criminalité entérré et tout le monde gagne sa croute ’’ Hallal ’’et aucun de la région n’a tenté de quitter le vaste sol de sidi el khier sur un radeau .......... Hamzaoui benchohra journaliste ( la nouvelle republique )
malek :
qui ose critiquer le marché informel qui fait vivre la majotité sinon tous les Algeriens ? Si la direction générale des impots ( il y a de cela 2 ans ) n’a rien pu ou n’a rien voulu faire face à ce fléau ni à EL-EULMA ni à HAMIZ que voulez-vous faire vous qui ne consommez que des produits DUBAI de El-Eulma ? Passons à autre chose s’il vous plait.
Commentaire n°10053 :
ce type de marchés prolifère dans tout le pays,c’est le dépotoir de la médiocrité , c’est la fripperie et la grande manne des contenairistes. Les usines d’el eulma vont fermer et réjouissez-vous parceque ça fait vivre elguelil et le gardien de parking. EL GHAIAR
charif al madina :
je crois que ce semblant journaliste vit dans une autre planete !!! et dire qu’il n’est qu’a 20km de cette petite ville (selon ces dire), je lui conseilles d’aller verser son venin de jalousie ailleurs, il aurait dû écrire sur les quartiers bidon-ville qui entourent sa ville chérie comme tanja et ruisseau d’or (rassidor) et meme en plein centre (bab biskra) vive EL-EULMA VIVE BABIA WA YMOUTOU L’HASSADINE
hammam :
dubai question d`economie sa engoufre la recette d`etat,mais fait enprofite le pauvre :FAITE VOTRE CHOIX. mais a longt terme c`est le resultat d`une guerre froid venu d`ailleurs
mokdad :
Dans ce marché informel on dit qu’on trouve de tout. Si vous comparez rapport qualité prix, cela rèste à désirer. Un marché de tel envergure doit être organiser. A mon avis, il est géré par des bandes de malfrats qui parlent de milliard à comparer à la patate. Tout ça est associé à la corruption des services publiques qui se servent de l’administration pour leurs propres intérêts. Il ya malaise, l’enrichissement rapide, l’anarchie et dieu sait la suite. Une bombe à retadement se prépare de ce lieu à des fins qu’en connait déjà.
nadjib :
je pense que on ne peut pas dire que le responsable du désordre est l’Etat dans sa globalité, personnelement je crois que le plus grand responsable sont les collectivitées locales, car ni la mairie ni le department n’a envisagé un projet qui accompagne le developpment logic du site en question et ils ont toujours repondu par des pseudos solutions qui ne font que empirer la sutuation ; ce qui concerne les gents qui profitent du systeme franchment tant mieux pour eux , honnetment je prefere un pays qui bouge avec la corruption tel que l’inde ou la chine qu’un pays Stagné tel que l’Algerie des années 80, je voudris quand meme vous rappler que le coca cola et les bananes c’etait un prestige dans ces années là
yanis de lyon france :
DUBAI CEST MAGNIFIQUE

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus