Accueil > Sétif profond >

Enfin de l’eau pour Babor et Serdj El-Ghoul

samedi 5 janvier 2008, écrit par : El Moudjahid, mis en ligne par : Boutebna N.

Babor et Serdj El-Ghoul, noms évoquateurs d’une décennie noire qui a enflammé ces zones montagneuses de la wilaya de Sétif vivent aujourd’hui au rythme des effets de la réconciliation nationale et de la paix. Au cœur de ces zones montagneuses, limitrophes avec la wilaya de Jijel, Babor, chef-lieu de daïra et Serdj El-Ghoul pour ne citer que ces deux localités, souffraient en effet le martyr face aux affres du terrorisme et ne doivent leur salut qu’aux forces de l’Armée nationale populaire, auxquels aujourd’hui toute la population tient à rendre un vibrant hommage.

Une région où le feu et le sang se conjuguaient au même temps, mais que voici aussi retrouvant aujourd’hui cette juste paix, à laquelle elle aspira temps au noble prix de la réconciliation nationale engagée par le Président Abdelaziz Bouteflika et adoptée unanimement par les habitants de ces zones montagneuses où l’espoir est venu reconquérir le terrain. Cet espoir qui a permis au développement de gagner cette daïra et se traduire par de nombreux projets qui ont rendu à Babor, Bida et Serdj El-Ghoul, ce droit à la vie, ce droit à la paix et le droit d’aspirer à des jours meilleurs.
C’est dans cette optique et pour s’en aller incruster le progrès partout dans les coins même les plus reculés de ces montagnes, que les responsables de cette wilaya viennent d’inscrire une opération d’envergure destinée à acheminer l’eau potable vers ces 20 000 habitants dont le rêve vient enfin de se réaliser après une attente qui a duré des années.

En redémarrant une opération, tombée à l’eau sous le poids de l’insécurité qui prévalait et fait ainsi que la source d’Elma Labiod qui devait alimenter ces localités soient inaccessible. Les responsables de la wilaya de Sétif viennent en effet d’insuffler une forte dose de bonheur.
A tour ces habitants qui ne vivaient plus que pour ça et furent soumis de longues années durant, à un véritable calvaire.Dans ce climat d’espoir et de paix qui caractérisent cette région, 28 milliards de centimes viennent d’être réinjectés pour acheminer l’eau potable à travers monts et montagnes sur 15 km de la source d’Elma Labiod vers Babor et Serdj El-Ghoul.

Ce projet dont les travaux s’achèveront dans un délai de 10 mois se caractérisera par un débit de l’ordre de 200 litres par jour et par habitants, de quoi donc “inonder” ceux qui aspiraient à un mince filet d’eau. Des travaux qui permettront aussi, la réhabilitation des châteaux d’eau existants et dans cette étude et ce tracé qui existent déjà, de mettre définitivement fin à ce cauchemar de tout cela, ces milliers d’hommes et de femmes qui s’en allaient à des dos d’ânes à la recherche de cette “ration” d’eau.


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus