Accueil > Sétif profond >

Kasr El Abtal : Les promesses se concrétisent

dimanche 14 janvier 2007, écrit par : El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Cette région, laissée des décennies durant en rade, recèle un potentiel naturel d’une diversification fournie grâce à ses nappes phréatiques et à ses 5000 ha de terres fertiles. Plusieurs projets sont inscrits pour désenclaver la commune.

Ksar El Abtal est située à 30 km au sud du cheflieu de la wilaya ; commune connue particulièrement sous le nom de Ksar Tir, l’un des fiefs de la révolution armée. Elle est célèbre par son camp de concentration qui demeure à ce jour un témoin incontournable de l’atrocité du colonialisme. Ce dernier dispose de 8000 biographies de martyrs et reçoit encore la visite des générations montantes même des wilayas limitrophes. Cette région, laissée des décennies durant en rade, recèle un potentiel naturel d’une diversification fournie grâce à ses nappes phréatiques et à ses 5000 ha de terres fertiles qui sont restées malheureusement longtemps en jachère, faute d’irrigation. Le projet de construction d’un petit barrage annoncé en grande pompe par les services concernés, il y a trois ans, est semble-t-il renvoyé, aux calendes grecques en dépit de l’achèvement de l’étude. Un ouvrage qui répond le mieux aux ambitions de cette région à vocation agricole. L’autre projet de réhabilitation du CW 64, qui traverse la commune et qui devait la sortir de son isolement, demeure 8 mois après le lancement des travaux en souffrance. L’entreprise en charge des travaux a, semble-t-il, montré ses limites, sans parler des désagréments causés aux usagers à cause de l’état piteux de ce tronçon qui relie Ksar El Abtal à Aïn Oulmène et à Ras El Oued. En matière de santé, la couverture laisse à désirer, notamment dans les douars et beaucoup reste à faire dans le chef-lieu de commune, fort de ses 15 000 âmes . Pour donner la vie, les femmes doivent se rendre à Aïn Oulmène ou à Sétif, avec les conséquences qui en découlent, les habitants déplorent l’absence d’une ambulance pour les secours en cas d’urgence. Pour rappel, le wali avait consacré ses premières sorties sur le terrain à cette région sud de la wilaya, depuis, il s’est engagé à promouvoir les communes laissées en marge du développement. Des promesses qui sont en voie de concrétisation observe un citoyen, et la population ne peut que se réjouir de l’inscription du projet de raccordement au réseau du gaz de ville, la construction d’un nouveau siège APC, une polyclinique en voie d’achèvement et d’autres projets au profit des conglomérations, à l’instarde Ouled Mhalla, Eayadat (éclairage public, AEP) qui avaient, il y a plus d’un an, crié leur ras-le-bol.

Abdelkader Dj.
El Watan


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus