Accueil > Sétif profond >

Projet de CEM à Aïn Abassa (Sétif) : Litige autour du site

mercredi 19 avril 2006, écrit par : Farid Benabid, Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

La commune de Aïn Abassa, avec une population de plus de 17 000 habitants, ne dispose que d’un CEM d’une capacité de 600 places ayant ouvert ses portes au début des années 1980.
Aujourd’hui, cette infrastructure scolaire est saturée avec un nombre de plus de 1 200 élèves, qui viennent des localités avoisinantes situées en zone montagneuse comme El Kharba, Aïn Guellou, Takouka, Batma et Chaâbar Chorfa. Un projet de CEM d’une capacité de 600 places pédagogiques, d’un montant de 61 millions de DA, est prévu dans la localité d’El Batma, distante de 5 km du chef-lieu communal.
Le choix du lieu est judicieux car la plupart des élèves résident dans la région. Cela permettra d’éviter les aléas du transport, surtout en hiver, qui y est très rigoureux, surtout avec des chutes de neige assez fréquentes.
Seulement, certaines personnes influentes, d’après des citoyens qui se sont rapprochés de notre bureau, tentent de déplacer le projet à Aïn Abassa. Une personne faisant partie de l’exécutif communal posséderait sur des terres domaniales, à El Batma, un poulailler, et la réalisation d’un établissement dans ce site, qui englobe une population de près de 4 500 âmes, arrêterait son activité pour des raisons évidentes d’hygiène sanitaire et d’environnement.
Les citoyens, inquiets, nous ont affirmé que le sort de leurs enfants et leur avenir sont remis en cause et interpellent les autorités compétentes pour le maintien du lieu du projet.

Farid Benabid


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus