Accueil > Sétif profond >

Ressources en eau à Sétif

102 milliards de dinars pour les grands transferts
lundi 10 avril 2006, écrit par : La Nouvelle République, mis en ligne par : Boutebna N.
Le projet des grands transferts dont le coût total d'aménagement est évalué à plus de 102 milliards de dinars. Le remplacement et installations de la Sonelgaz compris, permettra l'alimentation en eau potable de 63 70000 habitants, l'irrigation de 36 000 et la création de 100 000 emplois dont 36 000 permanents. Le secteur des ressources en eau rayonne. C'est le moins que l'on puisse dire, de cette vaste campagne d'information et de sensibilisation menée par ce département ,à l'effet de mieux communiquer et porter à la base le message d'une dynamique particulière que connaît ce secteur qui, au-delà des programmes normaux a été doublement consolidée par les programmes de soutien à la relance économique et récemment par le programme complémentaire des Hauts-Plateaux afin de répondre à des préoccupations certaines des populations de toutes ces régions. Une importance de premier ordre qui permet à ce secteur de se tailler la part du lion quand on sait que pour le seul budget d'équipement l'enveloppe a été multipliée par dix et permet dès lors d'aller vers la réalisation de grands objectifs stratégiques dans le contexte les opérations au niveau local se poursuivent avec sérénité pour atteindre 85% de couverture pour l'alimentation en eau potable et 84% pour l'assainissement. A ce titre il convient de souligner que ce projet des grands transferts hydrauliques dont les délais de réalisation sont de 48 mois et dont le coût global d'aménagement est estimé à 102 millions sera réalisé sur deux systèmes. Le transfert est qui partira du barrage d'Erraguène, Tablelo Draa Eddis permettra le renforcement de l'alimentation en eau potable des neuf agglomérations (Béni-Aziz, Maioua El Eulma - Djemila etc.) regroupant une population de plus de 20 000 hectares. Le transfert ouest qui partira du barrage d'Ighil Emba permettra de mobiliser un volume annuel de 120 millions de m3 dont 34 millions pour l'AEP de plus de 431 000 habitants de la ville de Sétif et 88 millions de m3 pour l'irrigation d'une superficie de 16 000 ha, des hautes plaines sétifiennes. Un autre grand projet qui permettra la création de 100 000 emplois qui vient ainsi consolider la dynamique d'envergure de développement que connaît cette wilaya. L'autre projet non moins important de Kherzet Youcef dans la daïra de Aïn Azel sera également développé avec celui de Chaâbet El Hamra. Si dans ce contexte les eaux qui émergent de la mine de Kherzet pourraient, dans l'espoir entretenu, permettre d'étendre le périmètre irrigué initial de 5000 ha, supplémentaires permettront la création de milliers d'emplois dans cette région, celle de Chaâbet Hamra fermée, seront consacrée en principe au renforcement de l'alimentation en eau potable de la zone de Aïn Azel. Autant d'éléments qui nous amènent à dire que jamais le secteur des ressources en eau n'aura bénéficié d'autant de moyens pour les projets structurants, la gestion des préoccupations des populations ou celui de l'irrigation des périmètres.

Partager cet article :

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus