Accueil > Sétif profond >

Démantelement d’un réseau criminel de faux-monnayeurs

lundi 8 janvier 2018, écrit par : Boutebna N.

Les services de police de Sétif et lors d’une minutieuse opération, sont parvenus à démanteler un réseau criminel de faux-monnayeurs composés de 05 individus dont deux jeunes filles originaires de l’une des régions de la wilaya. L’opération a permis l’arrestation de tous les membres de cette bande avec la saisie d’une somme de faux billets en monnaie nationale s’élevant à 30 millions de centimes, ainsi qu’une somme d’argent en vrais billets de 14 millions de centimes, produits de l’écoulement de faux billets dont la plupart sont des coupures de 2000 DA.

Cette opération a été entreprise suite à un appel d’un citoyen aux services de police par le biais du numéro vert « 1548 » faisant état, de la mise en circulation de faux billets en monnaie nationale par deux jeune filles en faisant des achats d’objets et de produits de valeur. C’est ainsi que des recherches intenses sur terrain ont abouti à la localisation des deux filles en question et leur arrestation au centre ville d’Ain el Kebira qui étaient en possession d’une somme de faux billets de 26000 DA. Après avoir conduit les deux suspectes au siège de la Sûreté de Daïra d’Ain El-Kebira, une enquête approfondie a été ouverte pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire.

En poursuivant les investigations, il s’est avéré que trois (03) autres individus sont impliqués dans cette affaire et qui ont pu également tromper la vigilance de plusieurs commerçants en achetant de divers objets en fausse monnaie au centre ville. C’est ainsi que les enquêteurs ont pu identifier ces trois suspects et les arrêter dans un bref délai, avec la récupération d’une somme globale de faux billets en monnaie nationale estimée à 30 millions de centimes et 8000 Da, ainsi qu’une somme de 14 millions de centimes en vrais billets.

Présentés devant le Procureur de République auprès du parquet d’Ain El-Kebira, et déférés en comparution immédiate devant le magistrat du siège, les mis en cause ont été placés tous sous mandat de dépôt pour possession et la mise en circulation de faux billets à travers le territoire national.


Partager cet article :
11 commentaire(s) publié(s)
merouche charaf éddine :
salam oualikoum- quand l’état n’éxiste pas et un pays d’anarchie et loi non apliquer et otre voila se qui arive.ap algerien lotfi dk koulech machi https://www.youtube.com/watch?v=OPJV04A07MY
toto :
bonjour deja le pouvoir d’achat et au plus bas niveau au juges de montrer que toucher a l’économmie et délai tres grave tolirence zero
KHELIFA ALBEURRI :
Salama alaikoum, Ah....la belle prise... Et les milliards de DOLLARS volés par les grosses huiles.... Ouellou...quedalle.... 300 000 dinars....en fausses coupures... Un peu plus d’investigation svp....du courage et on éliminera ces petits arbres qui cache une forêt de baobabs immenses ! Feukna bikoum....khlitou bled chouhadas !
Commentaire n°277851 :
De la fausse monnaie de singe,quoi....
Commentaire n°277852 :
Les grands criminels sont ceux d’Alger qui utilisent les planches à billets et les injectent dans les circuits bancaires avec le soutien de l’APN. Cet argent est fait du vent sans aucune contrepartie. C’est la même chose que le blanchiment.
DINARKARKOURI :
Moi je ne vois aucun problème, puisque le gouvernement a décidé d’imprimer les billets, pourquoi ne pas laisser cette mission au citoyen de le faire tout seul ?
Karim :
De toute façon même quand on est en possession de vrais billets,c’est comme s’ils sont faux tellement ils partent à une vitesse de l’éclair.
mehdi :
@ 277851 Très bien vu ! C’est la raison même de la dégringolade de notre pouvoir d’achat ! Nos salaires ne valent plus rien ou presque, devant cette hausse vertigineuse des prix et la dévaluation du dinar. Comment se fait-il que pendant les années 70 le dollar US avait la valeur de 5 dinars algériens, et qu’en 2018, il vaut plus de 114 DA (http://usd.fr.fxexchangerate.com/dzd/ ), en taux de change officiel ? Quant au taux du marché parallèle, c’est une autre histoire… Une dévaluation de près de 2300 % !!! Y a-t-il un échec pire que celui-là ?
Setif_Cest_Fini :
Tiens, puisqu’on parle de fausse monnaie (un crime) parlons également d’un autre crime qui touche tout le pays. Le journaliste de Libération, récemment inquiété par la police à Sétif, était venu y faire un reportage sur l’état du système de santé chez nous. Cet article mérite d’être placé en tête du site de setif.info et enrichi de tous les témoignages de sétifiens sur leur expérience des hôpitaux publics et du système de santé en général. Voici son article : http://www.liberation.fr/planete/2018/01/08/algerie-le-systeme-de-sante-est-devenu-un-grand-sketch_1621104?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#link_time=1515442222 Salut et fraternité
keraghel givordin :
salam a tous et combien de reseau au plus au nivau de l etat son ettoufer vous me faite rire bande de vaux rien
aissa :
Trop de mafieux malheureusement chez nous ! ! ! Salam.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus