Accueil > Sétif profond >

Draâ Kebila, Hammam Guergour, Maoklane, Tala Ifacen

La citerne tombe, à... l’eau !
samedi 25 mars 2006, écrit par : El Moudjahid, mis en ligne par : Nabil Foudi

Fini la citerne ! Ce gros fût roulant tiré, il y a moins d’une année encore par un tracteur pour s’en aller porter l’eau aux 13.000 habitants des 12 agglomérations montagneuses de la commune de Draâ Kebila dans la daïra de Hammam Guergour, s’est retiré depuis hier vers une retraite bien méritée.

L’inauguration à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau par M. Bedoui Noureddine, le wali de Sétif, de ce grand forage dont le débit est estimé à plus de 20 litres secondes est en effet venu, du coup, mettre fin à ces lourdes contraintes des populations de la zone nord de la wilaya qui, pour les rares points d’eau qui existaient, étaient aussi soumises, il y a une année lorsque le wali effectuait sa première visite dans cette commune, au danger que représentaient ces fosses septiques trop prêtes il est vrai, de ces sources.

C’est dire alors combien était grande la joie de ces milliers d’habitants qui pensaient déjà à la route pour laquelle 2 milliards ont été dégagés, au lycée, au stade et autres infrastructures déjà programmées au plan de la wilaya, parmi les priorités.

L’eau pour 55.000 habitants :

Dans la commune de Tala Ifacène, cette joie ne sera pas moindre lorsque le wali, accompagné du président de l’APW, de députés et d’élus locaux, s’en ira à mettre en service tous ces équipements flambant neuf de la station de Draouet qui attend depuis 15 ans, au moins, sa rénovation, tant elle avait atteint un taux de vétusté important dont l’impact négatif se faisait lourdement ressentir avec un réseau sur lequel le taux de fuites atteignait jusqu’à 50 %.

Hier, la mise en fonction de cette infrastructure qui date de la nuit des temps et qui aura nécessité une enveloppe de plus de 30 milliards, permettra désormais d’alimenter dans de bonnes conditions, les 25.000 habitants de 19 agglomérations des communes de Bouandas, Maoklane et Tala Ifacène dans cette joie immense exprimée par de vibrants youyous.

Un petit barrage de 460.000 m3 à Maoklane :

L’espoir grimpe en discontinu vers d’autres localités montagneuses, difficiles d’accès, par des sentiers étriqués et c’est dans cette localité isolée sur ces hauteurs que l’inauguration d’une station de pompage permettra désormais aux 1.200 habitants de Ighil Ibaouen de boire dans des conditions décentes et de goûter au plaisir de l’eau. Au même moment, 15.000 habitants du douar Ouled Saâdi accueillaient ce précieux liquide.
Au titre d’une visite qui avait aussi comme objet de vérifier l’état d’exécution des décisions prises par le wali lors d’une visite qui date d’une année, le volet inhérent à l’irrigation ne sera pas laissé pour compte, puisque la visite à Maoklane d’une nouvelle retenue collinaire d’une capacité de 460.000 m3, déjà presque pleine permettra d’irriguer 90 hectares. En bordure de cet ouvrage qui aura nécessité une enveloppe de près de 6 milliards de centimes, le wali s’entretiendra longuement avec les agriculteurs de cette région sur le volet inhérent à la gestion et la mise en valeur de tous les espaces agricoles environnants.

Une station d’épuration à Hammam Guergour :

Dans la commune de Hammam Guergour, l’inspection du chantier d’une nouvelle station d’épuration qui permettra dès sa mise en service, en mars 2007, de traiter un volume journalier de 14.000 m3, aura été un autre moment fort de cette journée.
La nouvelle station d’épuration de Hammam Guergour qui couvre 110.000 habitants des localités de Guergour, Bougaâ et Boufaroudj dégagera un important volume pour l’agriculture, permettra la protection du barrage de Tichihaft qui est en voie de réalisation et sera un atout pour la protection de l’environnement.


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus