Accueil > Reportages >

Hommage au Moudjahid Tayeb BOUADJADJA

mardi 25 avril 2017, écrit par : M.F. TOUMI

Tayeb BOUADJADJA né en 1922 a participé à la guerre d’Indochine avec l’armée française dans laquelle il s’était engagé. Il était dans les contingents envoyés comme renfort en Algérie après que la France ait quitté la partie Nord du Viêt Nam après les accords de Genève signés en Juillet 1954.

Affecté ainsi que deux autres Algériens à la caserne d’El-Kantara (BISKRA), de connivence avec ses compatriotes, il massacra de nuit tout l’effectif de ce cantonnement.

Après ce forfait, ils ont pris ce qu’ils pouvaient comme armes et munitions avant de rejoindre le maquis de la wilaya I en 1956 où ils seront soumis à une enquête par les responsables politico-militaires de cette zone, qui finissent par être convaincus de la sincérité de ces-déserteurs".

Tayeb BOUADJADJA sera par la suite affecté à la zone 6 ( wilaya 1) où il deviendra chef de compagnie jusqu’à l’indépendance.

Alors qu’il était encore dans les rangs de l’armée Algérienne, lors de la guerre dite-des Sables" en 1963, il sera blessé d’où son handicap à un membre inférieur.

D’aucuns se souviennent de son étreinte chaleureuse avec le Président Houari BOUMEDIENE en visite d’Etat à Sétif en 1977. Des suites d’une longue maladie, il décède le 04 Juin 1995.

En souvenir, un lycée immortalise son nom à Ain-Abassa (SETIF). Cet article se veut un hommage à titre posthume à ce téméraire Moudjahid.

M.F.TOUMI.


Partager cet article :
22 commentaire(s) publié(s)
Algérien :
Le moudjahid Tayeb Bouadjadja est surement un des authentiques moudjahidin qui ont servi, corps et âme, la noble cause de leur pays et peuple. Un lycée baptisé en son nom est une bonne chose... Les jeunes lycéen(ne)s trouveront dans sa biographie, les exemples mêmes, du courage, la sincérité, l’intégrité et la modestie. Ils sauront aussi que les hommes, de la trempe de ce téméraire moudjahid, n’étaient de ceux qui se sont accaparés les biens du peuple. Leur sentiment, d’avoir accompli le devoir, était leur plus grande satisfaction. Gloire aux martyrs et aux véritables moudjahidin.
Commentaire n°273261 :
Avec tous mes respects à Tayeb BOUADJADJA et à sa famille Il faut revoir le titre de cet article et le concept du mot Chahid Exemple selon wikipedia Chahid de la guerre d’indépendance En Algérie, le mot chahid désigne couramment un combattant algérien mort pour l’indépendance du pays. Abdelmalek Ramdane, tué le 4 novembre 1954 dans la forêt des Ouled Larbi sur la commune de Lapasset (auj. Sidi Lakhdar) près de Mostaganem, est considéré comme le premier chahîd (martyr) de la guerre d’indépendance. Son nom a été donné à la commune de Ouillis où cent autres combattants sont morts le 22 décembre 1954. Le commandant Adda Benaouda, dit Si Zeghloul, tué le 14 mars 1962 à la ferme Berakhrakh du douar Ouled Aïcha sur la commune d’El Hamri près de Relizane, est considéré comme le dernier chahîd (martyr) de la guerre d’indépendance. Cette mise au point étant faite, il faut rendre hommage à ces grands hommes qui ont choisi le sacrifice et la misère que d’être des soumis au colonialisme. Je m’incline devant sa mémoire et (...)
Commentaire n°273268 :
ALLAH YARHAM ECHOUHADA....ALLAH YAK HAR OU YAKCHAF EL MOUNAFIKINE , EL KHEDDAINE E THAWRA ...CEUX QUI ONT VENDU L’ALGÉRIE É LA FRANCE ET AUX USA...
somebody :
Parmi les nombreux faits d’armes, que le moudjahid Tayeb Bouadjadja, rahimahou Allah, avait menés contre l’armée française, ci-dessous en est un : Le 7 juillet 1957, suite à un ratissage de l’armé française à Safiat Elkhat dans le djebel Bitam douar Ouled Hanache, une katiba ALN de 150 moudjahidin, sous le commandement des vaillants combattants Tayeb Bouadjadja et Allaoua Hebal, avaient mené une rude bataille de 8h du matin jusqu’à 21h. Pas moins de 60 soldats français étaient tués. Du coté ALN, Alloua Hebal et 27 moudjahidin étaient tombés au champ d’honneur. Rahima Allah El Chouhada El Abrar. PS : Merci à tous nos amis sétifnautes qui peuvent nous en dire davantage... Il est temps pour que les jeunes algérien(ne) sachent qui sont les VERITABLES moudjahidin dont le PEUPLE ne peut qu’en êtres (...)
Commentaire n°273274 :
Chahid ???!!! beaucoup dire...rahimahou Allah suffit amplement....
Commentaire n°273277 :
Tayeb BOUADJADJA esr ancien moudjahed pas martyre
Commentaire n°273279 :
POUR MOI, MOUDJAHID OUI, CHAHID NON. POURQUOI CET AMALGAME ?
Commentaire n°273282 :
N’exagérons rien et plaçons les mots à leur véritable place.....Chahid ???!!! Ô ! Combien de moudjahids ont viré leur cuti !!!....
masmoudi :
Allah Yarham kol echouhada , Nous , tous , ALGERIENS ET ALGERINNES , devont une dette envers ces nobles martyres , cette dette , c’est le PROFONDS RESPECTS DE L’ALGERIE ET DE TOUS SES MARTYRES ; ; ;
290954 :
c est triste, tous ces morts ; paix en leur ame. je dis aussi qu il faut arreter de regarder dans le retroviseur, si on veut avancér. Il faut construire, allez hop ! au boulot. parlez nous un peu de ce que l ’Algérie, a creér en technologie,de l’éducation national, des rechérches scientifique,des rechérche en médecine, etc... au faite dite a vos cousins de France, de voter pour , Macron, d’aprés le ministre des affaires é trangere Algérienne il est l’ami de l Algerie.. ces chaids qui sonr morts, pour la partie, leurs seul désir, c’est que l’Algérie Avance. faut pas déconner, quand meme, on est meme pas capable, de fabriquer une boite d allumettes. tous juste bon a acheter cles en main ,des ateliers de montage, c’est quand meme honteux. ou est la conception, la fabrication, l’usinage, rien depuis 53 ans. tous juste bon a bouffer, laissez les morts, se reposer en paix, ils ont fait leur devoir, a une époque (...)
Commentaire n°273289 :
Djazairana ya Bilada El-Djoudoud. Nahadhana nouhattimou 3anki El-Kouyoud. Fafiqui biraghmi El-3ina Sanasoud. Oua Na3s,fou bi El-Dhelmi oua El-Dhalimines. Salamen Salamen djibal El-Bilad. Wafiki El-Gila3 Lana oua El- 3imad Oua fiki 3agadna liwaa El-Djihad Oua minki zahafna 3ala El-Ras,bines...
Commentaire n°273293 :
@ 290954 Le premier conseil que j’ai eu, de mon moniteur à l’auto-école, était de toujours regarder dans le rétroviseur avant de démarrer. C’est très facile à démonter qu’il avait parfaitement raison. Il faut se poser les bonnes questions et chercher les bonnes réponses. La première question que je me pose : Comment est-ce que les algériens, de la trempe du téméraire moudjahid Tayeb Bouadjadja , ont pu mettre fin à l’hégémonie esclavagiste qui avait duré 132 ans ? Si tu cherches bien, tu sauras qu’ils ont pu le faire grâce à leur courage et sens du sacrifice pour leur PEUPLE et PATRIE. Bien sûr leur foi sincère était un des catalyseurs. C’est delà qu’il faut apprendre la bonne leçon pour libérer PEUPLE et PATRIE de l’ignorance, la pauvreté, les maux sociaux et les propulser dans le rang des peuples et nations qui (...)
nocomment :
marre des commémorations, ils ont combattu comme n’importe qui et n’importe où dans le monde chez nous on passe notre temps à les honorer pour que la classe politique justifie sa présence il est mort et alors, on va tous mourir un jour et on en fait pas une scène il n’y a que dans les dictatures et les pays autoritaires où on vénère les anciens combattants ailleurs on s’en fout
AZZIZ :
Merci mr toumi pour ce detour r vers ain abessa .J ai connu feu AMI TAYEB rahimahou allah mais il n a jamais parlé de son passe ;APRES L idependence il a mené une vie trés modeste .Il avait une disaine de mouton qu il gardait lui meme.ce n est que tard dans sa vie qu il a benificié d un quiosque a tabac et d un camion ;il est decidé a l hospital de setif pas a paris au val de grace ;dans les annees 8O feu msaadia est venu a ain abessa inaugurer une stele au martyres ami tayeb est rentré au bureau du mair pour le saluer et là apres les embrassades amTayeb lui a demandé donnez nous de qoui vivre et là msaadia a sortie de sa poche un billet de 100 dinars et il lui a donné. Gloire a nos martyres
Commentaire n°273312 :
@ nocomment Si nous venons à mourir, défendez nos mémoires C’est ce que disait le chahid Mourad Didouche, un des premiers leaders de la glorieuse révolution, de l’indépendance, 1954-1962. Il tomba au champ d’honneur , lui l’algérois, un certain jour du 18 janvier 1955, près de Constantine. Rahimahou Allah. Une des façons de défendre, la mémoire des glorieux martyrs et authentiques moudjahidin, est justement de ne pas tout mélanger. Pour cela il faut en parler aujourd’hui et demain, pour que les futures générations sachent à qui rendre hommage, pour les prendre en exemple, dans l’amour du PEUPLE et PATRIE. De la même façon , elles sauront ceux qui ne méritent aucun respect, car ils ont trahi PEUPLE et PATRIE. Gloire aux martyrs et VERIABLES moudjahidin. ps : Merci M.F.Toumi pour tes louables (...)
Commentaire n°273321 :
Hal hadou adjdadouna ? Hal nahnou ahfadohoum ? Arkam falakiya baynana oua baynahoum.
somebody :
@ AZZIZ Grand merci pour ce témoignage combien pertinent ! Voilà ce qui démontre que nombreux sont les authentiques moudjahidin qui n’ont pas cherché les privilèges matériels, mais ont préféré vivre de la sueur de leur front… Contrairement aux faux qui ne cherchent qu’à tirer profit de ce que ne leur appartient nullement... Comme le moudjahid Tayeb Bouadjadja était un soldat dans l’armée française, avant le début de la révolution de l’indépendance, certains de ses amis, voyant sa situation sociale précaire, ont pensé bien faire d’écrire au ministère de la défense, de l’armée française, pour réclamer ses droits d’ancien combattant. Ils ont bien reçu une réponse leur disant que l’armée française n’a pas oublié ce que le moudjahid Tayeb Bouadjadja avait fait, avant de rejoindre l’ALN. De ce fait il n’a aucun droit sinon celui de le faire passer à la cours martiale… Gloire aux martyrs et aux véritables (...)
290954 :
moi aussi , j ai un oncle maternelle qui est mort durant la guerre d Algerie, ABID ALI, et des cousins paternel, et j’en fais pas un tintamarre, ils ont fait leur devoir, comme beaucoup d Algériens, mais regarder dans le rétroviseur constamment, empêche de regarder devant, pour mieux avancér. j’ai meme un oncle paternel responsable de secteur a Sétif ,durant la guerre d’Algérie, qui a été torturé et emprisonné durant 5 années, liberé a l’indépendance. malgré sa grande culture, et sa sagesse, il c est retrouvé a vendre des oeufs, pour subvenir au besoin de sa famille.A l’indépendance. je suis certain que vous les connaissaient Monsieur TOUMI,( votre nom ressemble au mien avec deux lettres en moins..) mais il faut aller de l avant, et construire, ce beau pays. il y a beaucoup de boulot a faire, pour l’éducation, le réspect, la morale, et la vie (...)
M.F.TOUMI :
A AZIZ......Je ne fais que lutter contre la culture de l’oubli que les fils de Bigeard, Massu et autres essayent d’appliquer aux dignes Algériens qui continuent à résister Je vous remercie ainsi que tous ceux qui ont posté des commentaires objectifs. M.F.TOUMI
nosy-bé :
Beaucoup de choses restent à dire ou à écrire dans ce pays , sensé être celui des algériens , sans exception aucune ...C’est une certitude . Et pourtant , il est temps ,aussi, de laisser passer ..le passé ,et de s’occuper du présent qui semble être plus dangereux et plus contraignant encore que le passé des martyrs -objets de ces articles . Puis il faudra assumer la responsabilité de transmettre le tout :( pays , territoire , Histoire ,institutions....) aux générations futures ! Dans la paix et la prospérité ..parce que la guerre n’est qu’ un ensemble de drames,et l’indigence la cause probable d’une autre déchéance ! C’est une immense tâche ,faite de labeurs et d’endurance , et non de creux verbiages et de spéculations à tout-va , qui est attendue des algériens ..s’ils souhaitent mériter le sacrifice des martyrs ,et celui de vivre libres et indépendants ici ,aujourd’hui et demain (...)
Commentaire n°273372 :
I believe that the more you know about the past, the better you are prepared for the future. Je crois que plus tu connais sur le passé, mieux tu es préparé pour le future. Si le 26e président des Etats unis d’Amérique (1901-1909), en l’occurrence Theodore Roosevelt, avait dit cela c’est parce que l’expérience le lui a prouvé. Pour rester dans le contexte du topic, qui aurait cru des jeunes algérien(ne)s qu’un aussi brave moudjahid que Tayeb Bouadjadja, rahimahou Allah, n’avait pas avec de quoi vivre, a un certain moment de notre indépendance, si nos amis M.F.Toumi et Azziz, n’ont pas intervenu pour nous le dire ? Study history ! Study history ! In history lies all the secrets of statecraft ! Etudie l’histoire ! Etudie l’histoire ! C’est dans l’histoire que résident tous les secrets de l’habilité politique ! Ainsi disait Winston Churchill. A bon entendeur salut (...)
nosy-bé :
Ce n’est ni dans le brouillard que vous distinguerez le vrai du faux,ni dans l’Histoire ciblée ou celle pour justifier des rentes et des hiérarchies sociales que vous trouverez le meilleur enseignement .. Roosevelt fût Président d’un pays qui a réussi par le savoir ,le travail ..et qui a conscience de la valeur universelle de l’ Histoire . Il est américain de culture et de formation,et s’adresse à qui sait ce que l’Histoire veut dire ! .

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus